Extrait – Messages de Conversion de Cœurs – Tome 7


Extraits de tous les livres

Jeudi 10 avril 2003 —n°7-1

Intimité

[Françoise: aujourd’hui, une messe a été dite pour que le message de Tendresse de Jésus (et Sa Tendresse en général) entre dans tous les cœurs des hommes…

En réponse, Jésus commence aujourd’hui ce tome 7, nous remerciant de notre prière… ]

Jésus-Christ te dicte: sois bénie, Ma petite fleur, avec tous tes frères et sœurs qui M’adorent en Vérité, avec le cœur…

Petites âmes qui attendez Mon Retour, qui avez soif de Moi, réjouissez-vous car Je viens habiter parmi vous, au plus profond de votre cœur, et dans Ma Gloire…

Soyez intimes avec Moi… Je vous veux intimes avec Mon Cœur Sacré: c’est ainsi que vous vivrez, rayonnerez, et que la vie ici-bas ne sera plus un fardeau, mais un temps de joie malgré toute épreuve.

Fleur, tu sais ce qu’est «être intime avec Moi»…

[Françoise: j’ai dit à Jésus que pour moi, c’était devenir chaque jour plus simple, plus abandonnée à Son Amour, plus amoureuse, plus détachée de ce qui n’est pas Lui, et contempler Son Regard si doux…]

Oui, tu as raison… Etre intime avec Moi, c’est se laisser unir à Moi dans un grand «oui». C’est Me connaître par amour… Alors Je vous renouvelle, par Mon Saint Esprit, et vous devenez joyeux, lumineux… La détresse n’a plus raison de vous. Puis vous devenez capables de donner à vos frères…

Sais-tu combien peu d’âmes Me disent un grand «oui»?

 

12

Françoise: il ne doit pas y en avoir beaucoup, mon Dieu: je m’en aperçois davantage chaque jour; mais je crois que l’Esprit Saint agit puissamment en cette Nouvelle Pentecôte et que les hommes se réveillent de plus en plus.]

Sais-tu quels sont les hommes qui se réveillent? Ce sont les pécheurs, les misérables, ceux en lesquels il reste un brin d’amour, un «brin» de cœur.

Mon Esprit Saint souffle, petite fleur, mais tant s’arrêtent en route parce qu’ils ne s’abandonnent pas… Ils veulent tout comprendre, analyser, diriger: ils sont encore trop grands…

Pour être intime avec Moi, il faut être tout petit, tout simple, comme un enfant…

Lorsque le cœur ne désire plus que l’Amour, la paix est là, car Je viens.

Je t’aime à la folie!!! Donne-Moi chaque jour ton grand «oui»: il Me repose, et c’est ainsi que tu fais Mes Délices… Tu Me crois?

Alors Je te bénis.

Jésus-Christ.

13

Dimanche 13 avril 2003 (7hl5) – n 7-2

Rameaux

Jésus-Christ te dicte : Je te bénis, Ma petite fleur…

L’Amour Se donne sans cesse, mais II n’est pas accueilli…

Lorsque les hommes M’acclament, bien souvent, c’est parce qu’ils pensent que Je vais les exaucer dans leur désir humain…

Tu sais bien que Je ne peux exaucer un désir qui ne soit pas sagesse, amour…

Alors beaucoup d’hommes Me quittent, M’oublient, Me crucifient, parce que Je n’ai pas fait leur volonté.

Ma Parole tombe souvent sur de la rocaille: elle ne peut percer la pierre, ni s’enraciner profondément, si le cœur ne la désire pas…

Tu vois, l’orgueil durcit les cœurs, les rendant comme de la pierre, et alors Mon Amour ne peut y entrer…

Alors, J’ai besoin de petits serviteurs pour M’aider, car ces âmes égarées ne savent plus prier, ne Me rencontrent plus. Va donc essayer de repercer ces cœurs avec tes paroles d’enfant car Je ne peux plus leur parler: ils ne se recueillent pas pour M’écouter…

Bien sûr qu’un serviteur ne fait pas mieux que le Maître… mais si le Maître demande à un petit enfant de l’aider, tu sais bien que c’est par Amour et parce que cela est utile…

Par Amour pour un petit serviteur qui M’offre son cœur dans un grand oui, Je peux déverser Mes Grâces sur ses frères…

Aide-Moi à entretenir Mon Jardin. Là où il y a la rocaille, creuse et mets de la bonne terre : les fleurs s’épanouiront!!!

Avec «quoi» creuses-tu?

 

14

Avec le Feu de Mon Saint Esprit: II fait de «beaux trous1» pour y mettre Ma Tendresse (la bonne terre)!!!

Je te bénis. Ainsi les hommes deviendront fidèles : une fleur bien enracinée ne tombe pas sous la tempête!!!

Va, Mon amour d’enfant: dis à Mes agneaux que Je les aime, dis-leur tout ce que Je te demande, jusque dans les choses les plus simples. Je veux les aider.

Et lorsqu’on te crucifie, viens contre Mon Cœur, comme tu le fais: Je sais te consoler à chaque instant!!!

Je te bénis amoureusement. Souris-Moi.

Jésus-Christ.

  1. Note de Françoise: Jésus disait cela en plaisantant.

 

15

Dimanche 15 juin 2003 — n° 7-3

Adoration eucharistique   Amour des frères

Sainte Trinité

 

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis. Ecoute Notre Parole (à Dieu trine).

Dieu est Amour. Dieu est Miséricorde. Dieu est Feu…

Dieu est Un, car Amour, Miséricorde et Feu sont «entrelacés»…

Contemple-Moi dans l’adoration eucharistique, Ma petite fleur, afin que Je te révèle «Je Suis». Nulle réflexion ne pourra te faire participer autant que la contemplation à la Vérité que Je veux te révéler.

Sois Mon petit reflet: pour cela, sois imprégnée de Ma Présence. En Me contemplant, tu contempleras le Père, uni à Moi dans l’Esprit Saint.

Aime…

Pour aimer comme J’aime, il faut que tu Me contemples. Alors Je déverse en toi l’Amour que Je suis, et qui devient vie en toi.

Traversée ainsi par l’Amour, tu rayonnes à ton tour, et Je t’élève au-dessus du bruit de ce monde…

Adore-Moi dans ce silence intérieur que Je te donne… Resplendis…

Tu vois combien la course et l’agitation des hommes M’empêchent de les nourrir…

 

16

Piège subtil du démon qui pousse Mes serviteurs à courir afin qu’ils n’aient plus le temps de Me contempler…

Œuvre pour Moi, Françoise, afin que Mon Cœur soit accueilli entièrement par les Miens…

Apaise-les, aime-les, et apprends-leur à aimer… donne-leur soif de Mon Cœur qui souffre… Je veux tant leur offrir…

Parce que les Miens2 (dans Mon Eglise) ne M’adorent pas, ils ne savent pas aimer leurs frères…

Aimer vos frères, c’est leur communiquer la Tendresse Divine qui est venue habiter dans vos cœurs. Mais tant d’entre vous ne connaissent pas Ma Tendresse…

Si votre cœur n’est pas baigné dans cet océan d’Amour, que Je suis, vous ne pouvez pas aimer…; parce qu’alors votre amour reste humain… L’amour humain est merveilleux quand il est divinisé par le Mien…

Aide, petite âme… partout où Je t’envoie. Ramène les cœurs vers Moi, par l’adoration…

Vois-tu, lorsque tu viens contre Mon Cœur, intimement, dans l’adoration eucharistique, tu apprends à aimer tes frères avec le cœur…

Alors, tu peux aller, avec tendresse, avec élan d’amour, à la recherche de ceux qui sont désemparés, qui ne voient pas encore la Lumière, et n’osent venir la chercher…

Tout enseignement ne doit devenir qu’amour, élan de tendresse, vers ceux qui accueillent…

Un enseignement, aussi juste soit-il, qui n’est pas devenu feu d’amour pour vos frères, dans l’âme qui le prodigue, est un enseignement tronqué de l’essentiel.

Mais tu sais que pour enseigner ainsi, comme Je le désire, il faut être guéri soi-même de toute blessure d’amour. Bien des

  1. Note de Françoise: Jésus parle de certaines personnes.

17

âmes ne peuvent aimer vraiment leurs frères, parce qu’elles souffrent elles-mêmes; alors elles ont peur de ne pas être aimées, d’être déçues, d’être surpassées…

Le remède à cette souffrance, c’est l’adoration, qui mène le cœur dans Mon Cœur, qui Me permet de guérir toute blessure, et de donner liberté à l’âme…

Je reviens, fleur… Aide-Moi à triompher dans les cœurs de tous ceux qui veulent être petits… Cela est si beau!!!

Parle avec ton cœur: Je t’ai donné la clairvoyance; parle pour que les âmes Me rencontrent vraiment: et cela ne peut être que dans la Vérité tout entière de l’Evangile. Voilà pourquoi Je te demande d’être ferme aussi et de ne pas faire de compromis pour plaire aux âmes. Car si tu les laisses croire une parcelle d’erreur (pour ne pas les heurter), tu les empêches de venir à la Lumière.

Tu M’appartiens, entièrement… En toi, Je manifesterai Ma Tendresse, pour que les âmes viennent à la Vérité que Nous sommes (dans la Sainte Trinité).

Je te bénis amoureusement, tendrement. Accepte de venir contre Mon Sacré Cœur, dans Mes Bras que tu discernes, encore plus… car Je suis

Dieu de Tendresse!!!

Jésus-Christ

 

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion de Cœurs – Tome 6


Extraits de tous les livres

Mercredi 24 mai 2000 – n°17

Jésus-Christ te dicte : Je te bénis.

A présent, Je vais te parler des familles, à nouveau. Car Je vous prépare à ce temps prochain où tout se reconstruira par Ma grâce.

Je t’ai dit que Je désirais voir les familles unies par deux ou par trois, spirituellement, pour qu’elles forment des bases solides pour la société. Dans la mesure du possible, ces familles doivent essayer de se rapprocher, en habitant les unes proches des autres.

Ainsi J’aiderai le monde, avec Marie. Car de solides liens vont se tisser, d’amour, de partage, en Moi. Les enfants ne seront plus livrés à eux-mêmes et ils grandiront dans la foi et dans le confort de l’Amour, si absent en vos jours.

Que chaque famille accueille l’autre comme une sœur, que Je lui donne. Que le respect règne entre vous, que l’intimité de chacun soit préservée. Mais aidez-vous pour toute tâche, vivez dans la prière constante, louez-Moi sans cesse, vivez avec Moi, avec Marie, et les anges… Je vous promets que vos demeures (vos âmes) deviendront somptueuses tant Je serai avec vous.

Quant à toi, petite Françoise, Je te garderai au plus près de Mon Cœur, seule avec Moi, dans notre intimité, parce que tu dois nourrir le

monde. Alors, sois heureuse d’entendre les cris d’enfants qui s’amusent, les conversations des adultes non loin de toi, mais reste-Moi fidèle, dans notre cœur à cœur…

Que Mon Amour soit toujours davantage en toi. Que Ma Tendresse te consume, toi qui ne vis que pour être en Ma Présence.

Je te bénis.             Jésus-Christ.

 

Vendredi 26 mai 2000 – n°22

Jésus-Christ te dicte : Je te bénis.

Des dizaines viennent à Moi, chaque fois que tu témoignes, M’offrant leur cœur avec joie. Des centaines reçoivent Mes grâces, qui les aident à se convertir plus pleinement. Des milliers viendront : Je te l’avais dit ; car Je ne laisse pas périr Mon peuple. Je viens appeler, dans les moindres recoins, des âmes qui ne Me connaissent pas, pour qu’elles écoutent Mon Message et soient sauvées.

Tu te demandes toujours comment Je « fais » pour remplir les salles où nous témoignons !!! Je vais te le dire : c’est Mon Saint Esprit qui attire les personnes, et Il attirera de plus en plus puissamment.

Parce que les pasteurs ne sont plus assez nombreux, fervents, Je viens Moi-même au secours des hommes par Mes Messagers.

Bientôt, Mon Amour fondra sur vous, avec Ma Miséricorde, après la purification, et les hommes se précipiteront pour écouter Mes messagers d’amour et d’espérance. Je vais vous nourrir, tous, et vous n’aurez plus faim…

Alors, obéis-Moi sans cesse, petite âme, puisque là est ta joie, de faire Ma Volonté. Comprends combien J’ai besoin des tout-petits pour rebâtir ce monde. Et comprends que ce ne sont pas des grands dont J’ai besoin, mais des plus minuscules…

Je te bénis. Va.                  Jésus-Christ.

 Note de Françoise : Chacun peut être messager d’amour, même sans ce charisme, et heureusement (sinon il n’y en aurait pas beaucoup !)

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 5


Extraits de tous les livres

Jeudi 17 décembre 1998 — n° 1

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

Enfant, en ce volume-ci, Je vais t’apprendre à Me laisser Me refléter en toi, pour que tu sois à Mon Image. Avec un soin particulier, Je t’irriguerai, afin que Mon Esprit Saint et Ma Tendresse ne te quittent jamais.

Ce que Je fais avec toi, Je veux le faire pour chacun…

Aussi, que votre cœur s’ouvre en lisant Mes paroles, qu’il s’éclaire en les comprenant, afin que Je vous unisse à Moi.

Que Ma joie soit en toi, petite âme, et que tout chagrin te quitte, lorsque tu en as, car Je suis Celui qui console, apaise et guérit. Sois Ma première consolée, apaisée, guérie, et donne bien vite ce que Je t’offre à tous tes frères, afin qu’ils connais­sent aussi la joie de celui qui vit en Dieu.

Toi et Moi, avançons. Je tiens ta main.

Que cette année qui vient, sous le signe du Père, soit pour toi joie de connaître davantage ce Père qui t’aime tant. Connais-Le, puis fais-Le connaître.

A présent, vis dans Mon Amour en étant toujours heureuse et n’oublie jamais que Je suis Celui qui t’a sauvée…

Je te bénis.

Jésus-Christ

Vendredi 18 décembre 1998 — n° 2

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis. Ecoute…

Partout où Je suis honoré, aimé, Je viens, dans le cœur, pour vivre en lui. Partout où l’on Me reçoit, J’entre pour faire Mien celui qui s’abandonne ainsi à Moi.

Je t’ai élevée dans Mon Amour si fort pour toi. Je t’ai choyée de Ma Tendresse si grande pour que tu vives, respires à nouveau. Jamais Je n’ai été dur avec toi…

Alors, petite âme, réjouis-toi car Je suis entré dans ton cœur que Je garderai pour l’éternité. A présent, tu dois connaître Ma joie, car l’enfant qui se livre à Moi s’épanouit dans Ma joie.

Hâte-toi de connaître cette joie que Je te destine, et qui est de Me connaître intimement en te sentant liée à Moi.

Heureuse es-tu d’avoir un cœur d’enfant qui Me permette de te combler de Ma Tendresse… Heureuse es-tu d’avoir ouvert ton cœur à Ma grâce… Heureuse es-tu de devenir le signe de Ma Tendresse…

Maintenant, tu dois aller là où Je t’emmène mais ce sera dans une profonde joie venant de l’amour qui nous unit. Alors, ton bonheur se verra car Je vivrai en toi et ton cœur sera ébloui.

Travaille donc, petite âme, en te sentant soutenue par Celui qui t’aime le plus. Sache garder nos moments de silence pour nous retrouver et laisse-Moi t’unir ainsi encore plus profondément à Moi.

Qu’aucune crainte ne soit en toi pour accomplir ta mission, car, là où est la bonne volonté, Dieu fait tout, avec Amour.

Sens-toi encore plus protégée, portée, aimée… Je suis ton Refuge précieux: Celui qui ne te fait jamais défaut.

A présent, lève-toi et accomplis ta tâche car ta vie doit être pleine de charité. Je t’envoie pour que tu aimes ceux que tu vas rencontrer, en leur donnant Mon Message. Aime-les bien fort, comme Je les aime. Que ta mission soit amour.

Laisse-Moi t’apprendre à être toujours plus près de Moi afin que tu sois toujours plus pleine d’amour.

Ne refuse pas Mes grâces dont Je veux te combler: Ma Tendresse, Ma Présence…

Permets-Moi d’augmenter ta foi par Mes signes, afin que tu voies davantage.

Laisse-Moi te dire tout ce que tu dois savoir. Ne cherche pas dans d’autres livres… Je te dirai tout…

Et enfin, sois heureuse, épanouie, car Je te fais déjà vivre le ciel sur la terre, par Ma Présence qui jamais ne te manquera.

Que ton âme soit toute calme parce que Je lui donne Ma paix. Que ton cœur soit plein d’espérance parce que Je viens le nourrir. Que Ma Présence te rende éclatante de santé parce que Je suis Celui qui donne vie.

Ton amour d’enfant Me console de tant d’âmes qui ne Me désirent pas.

Je te bénis et Je dépose un baiser sur ton front.

Jésus-Christ

Dimanche 20 octobre 1998 – n° 3

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis. Partage Mon Cœur en M’écoutant.

Ma Tendresse pour toi est telle, que tu fondrais si Je te la révélais entièrement… Personne sur la terre ne pourrait supporter le feu de Mon Amour si Je ne le voilais pas…

Alors, toi qui as tant désiré Ma Tendresse, accepte-la autant que Je veux te la dévoiler: ce sera beaucoup, mais pas au point de te faire «fondre», car tu dois encore rester ici-bas.

Apprends à sentir beaucoup plus cette tendresse que Je te porte: accueille-la avec tout ton amour en ces jours qui viennent. Petite enfant, Je t’ai privilégiée, te donnant ce grand Message… Donne à qui t’entoure, Ma Présence tendre et sanctifiante. Tu auras Ma Tendresse constante pour t’accompagner…

Fleuris, par Mes dons, et fais fleurir les âmes par ton témoignage. Que Ma grâce te soit donnée en tout temps.

Laisse-Moi te parer de Ma Tendresse si douce; ressens-la davantage, qu’elle te remplisse de joie: ainsi tu seras forte.

Mon enfant, J’ai beaucoup de petits serviteurs, chacun accomplissant la mission qui lui est destinée. Sois le petit serviteur de Ma Tendresse, pour que le monde s’éveille… Permets-Moi de t’utiliser pour Ma Gloire, et triomphe du mal.

Sois la petite confidente de Mon Cœur de tendresse, toujours, et vis en L’accueillant pleinement dans ton cœur.

Je te bénis.

Jésus-Christ

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 4


Extraits de tous les livres

Lundi 20 juillet 1998 – n° 4

 

Jésus-Christ te dicte :

Je te bénis. Divulgue Mon Message aux affamés de France. Car ton pays est en train de Me chercher à nouveau, par Ma grâce. Je viens lui redonner un cœur pur et aimant, le désaltérer, le nourrir.

Beaucoup d’âmes qui M’avaient oublié vont revenir vers Moi, en quête de Mon Amour. C’est alors que tu devras donner Mon Message, fait pour installer Mon règne dans les cœurs. Beaucoup t’écouteront, dans ton pays, malgré les persécutions, parce que J’attirerai les âmes à venir M’écouter en toi, Mon Message fera le tour de ton pays et sera source de nombreux bienfaits.

Ma tendresse va vous être donnée à travers un petit instrument élevé pour Me servir. Vous, français, saurez que vous avez été une nation choisie et qu’il vous faut revenir vers Moi pour être sauvés.

Ma fille, Je t’envoie dans ton pays ramener la soif de Moi, faire que les sourds entendent, que les aveugles voient. Marche : Je t’appuierai.

En tout instant, Je serai là pour te rappeler que nous ne faisons qu’un, et que Je suis le Seul à agir en toi, à te conduire.

Va, appelle Mon peuple de France à une conversion totale, pour que Je lui pardonne tous ses péchés, et le rende prêt à M’accueillir dans Ma Gloire.

Je te bénis. Sers-Moi, Je t’en prie.

       Jésus-Christ.

 

Mardi 21 juillet 1998 – n° 5

 

Jésus-Christ te dicte :

Je te bénis. Permets-Moi de t’expliquer ce que tu ne comprends pas. Tu désires savoir quand c’est toi qui agis, ou Moi en toi. C’est facile. Quand tu Me regardes amoureusement, J’agis en toi, uni à toi. Quand tu agis seule, c’est par manque de foi en Moi, et alors tu te sens triste et moins en paix.

J’agis en chacun de ceux qui Me regardent et Me désirent. S’ils manquent de foi, et d’amour, Je peux moins faire et ils sont alors solitaires dans certaines de leurs tâches. Mon désir est pourtant de vous unir à Moi en chaque instant pour que Je fasse tout en et avec vous.

Ne pars jamais sans Moi. Reste en Ma Présence constante et Je ferai tout.

As-tu compris ? Bien : alors ne Me quitte plus. Sois toujours avec Moi, avec foi.

Connais-tu le chemin qui mène au bonheur ? C’est le Mien, celui de Jésus-Christ.

Sais-tu pourquoi Je t’aime ? Oui, parce que tu as besoin de Ma tendresse, mais aussi parce que tu es plus petite que beaucoup. Ma sainteté se réjouit avec les tout-petits…

Apprends à Me demander tout ce que tu nécessites. Je Me ferai une joie de te le donner.

Fortifie-toi en Ma Présence  afin que Je vive en toi en tout instant.

Je te bénis.

       Jésus-Christ.

 

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 3


Extraits de tous les livres

Samedi 31 janvier 1998 – n° 6

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

Enfant, apprends aux âmes à Me connaître intimement. Dis-leur que Je suis près d’elles à chaque instant de la vie, et que rien ne M’échappe de ce qu’elles font. Dis-leur de ne pas Me craindre, dès lors qu’elles Me désirent: ainsi elles ressentiront Ma Présence vraiment et de plus en plus.

Toi, enfant, tu as osé Me dire avec tant de force que Je ne devais pas Me cacher, que Je te donnerai tout ce que tu as demandé avec ta foi d’enfant.

Montre-Moi que tu es forte et pleine d’espoir, en sachant que Ma parole va s’accomplir. Donne-Moi le moyen d’accomplir ce prodige parce que tu espères, et ce, malgré tes doutes.

Vois-tu, il faut que Je t’apprenne à aimer vraiment comme Je le désire, avec tout ton sentiment humain. C’est de là que part le plus pur amour. S’il n’y a pas de sentiment, il n’y a rien. Aussi, ose Me ressentir et ressentir de l’amour pour Moi: en ce temps qui est là, c’est ainsi que Je veux combler les cœurs.

Tu M’aimes? Je te bénis de la force de ton amour d’enfant. Il est bon que tu M’aimes ainsi, comme tu aimerais la personne la plus chère au monde. Dis-Moi toujours que tu M’aimes ainsi, sentimentalement, et Je serai heureux.

Tu vas avoir des ailes, petite âme, et il te sera doux de voler avec Moi.

Je te bénis d’être la petite enfant que Je préfère.

Sois souriante parce que Je t’aime quand tu es heureuse.

Je te bénis.

Jésus-Christ

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 2


Extraits de tous les livres

Messages de Conversion des Cœurs II

N° 1 – Dimanche 22 décembre 1996

Jésus-Christ te dicte:

En ce message, Je te donnerai le contenu de ce volume…

Dans Mon premier livre, Je t’ai appris à connaître la tendresse divine; en celui-ci, Je t’apprends à la percevoir, à te laisser emplir par elle.

Travaille, petite âme; ce que Je te dicte pour les hommes ne sera pas donné en vain. Là est le renouveau de Mon Eglise, dans les âmes qui accepteront de Me laisser entrer dans leurs cœurs, en Ma si grande tendresse.

«Prière et Pénitence» sera; cette «fraternité», ce rassemblement d’hommes de cœur, sera. Mais il sera dans la joie et non dans la tristesse, car la prière est joie pour le cœur pur, la pénitence est délivrance de la tristesse, pour le cœur abandonné à Dieu.

Crois, petite âme: ta mission ne sera pas vaine.

Je te bénis.

Jésus-Christ

N° 2 – Lundi 23 décembre 1996

Jésus-Christ te dicte: maintenant, tu as grandi, et Je vais te révéler les

secrets de Mon Cœur.

Bientôt, tu vas avoir à consoler des âmes esseulées, assoiffées, attristées; alors, Je veux que tu sois forte dans Mon Amour, afin que tu puisses œuvrer comme Je le désire.

Ami des hommes, Je le Suis, plus que quiconque sur cette terre; mais tous ne sont pas Mes amis; ceux qui Me préfèrent le mal et les mauvaises actions ne peuvent pas l’être, car, lorsqu’on aime quelqu’un, on ne lui fait pas de peine volontairement, n’est-ce pas?

Alors, voilà: Je vais te demander de travailler à ce que Mon Cœur soit connu comme Il est vraiment, afin que les hommes puissent Me désirer comme leur plus cher ami, et qu’ils ne Me fassent plus autant de peine. Veux-tu?

Ce que tu demanderas pour eux, Je te le donnerai; mais toi, promets-Moi de leur révéler la tendresse que J’ai en Mon Cœur pour eux.

Voilà déjà trois ans que Je t’enseigne et que tu M’écoutes; dans deux ans, tu auras des ailes pour Me servir, et dans dix ans, Mon Message sera connu dans le monde entier.

De ces deux années qui te «restent» avant que Je te donne des «ailes», J’utiliserai l’une à dominer toute crainte en toi, en t’abreuvant de Mon Amour; et l’autre servira à te «poser» dans le monde, à t’y installer, afin que tu Me serves en donnant Mes Messages.

C’est tout pour aujourd’hui, dans ce message. Profite du temps qu’il te reste dans la solitude avec Moi, car ensuite, le monde ne te laissera que peu de répit.

Je te bénis. Va.

Jésus-Christ

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 1


Extraits de tous les livres

N° 11 – Dicté mercredi 7 juin 1995

Si tu as le cœur en Jésus-Christ, rien ne peut t’arriver.

Avoir le cœur en Dieu, c’est entrer dans le mystère de la Trinité sainte: comme Moi, le Christ, suis Un avec le Père et le Saint-Esprit, le cœur qui se donne à Dieu est un avec Moi.

Etre un avec le Christ, c’est Me laisser libre d’envahir ton âme selon Mes desseins merveilleux. C’est comprendre que Je Me place en ton cœur, te donnant de «Me vivre», et extirpant tout ce qui est mal de toi.

Ce qui est «mal» en toi est ce qui n’est pas entièrement Moi: il ne s’agit pas de mal volontaire enraciné, chez les âmes qui désirent Dieu, mais de même que l’âme ne se sent unie parfaitement à Dieu qu’au ciel, de même Je ne M’unis à elle sur la terre qu’en fonction de la «place» qu’elle désire Me laisser: beaucoup de place chez Mes saints, et bien peu chez ceux qui Me refusent.

Ce mal est léger chez les âmes qui privilégient l’amour au détriment de la haine, mais il en existe toujours un peu sur la terre cependant: c’est le péché; car tant que l’homme est sur terre, il subit la tentation de la chair avec tous ses péchés capitaux.

Dois-tu en conclure que Je ne peux Me reposer dans l’âme sur la terre? Non, enfant: Je n’aurais pu si Je n’avais donné Ma Vie pour vous; mais l’ayant donnée avec tout Mon Amour, Je vous ai permis de vivre totalement en Moi, par le don de Mes sacrements:

— baptême pour vous redonner vie;

— sacrement de réconciliation pour vous pardonner vos chutes et vous rendre purs à nouveau, purs de la grâce reçue au baptême;

— et enfin Mon Saint Sacrement, don de Moi entier et total dans l’Eucharistie, à ceux qui désirent être unis au Christ.

Comprends-tu le don de Mon Amour? Comprends-tu combien Je vous ai aimés pour désirer vous unir aussi parfaitement à Moi qu’au ciel?

Certes, la chair retient l’âme sur la terre, mais le don de Dieu aux hommes est tel, qu’ils peuvent, depuis la rédemption, œuvrer sur terre en considérant que la vie éternelle leur est acquise, pour peu qu’ils le désirent.

Cette union de la créature avec son Créateur, Je l’appelle fusion intime de la Grâce avec l’âme: fusion de l’Amour Divin et de l’amour humain qui en viennent à ne former qu’un seul Amour, Mon Amour qui vit et qui est.

Lorsque l’âme accepte l’Amour Divin, Me laissant libre d’œuvrer en elle, Je prends possession d’elle dans la sainte communion: don intime et merveilleux dont bien peu se rendent compte.

Don de Dieu parfait, entier, total, exquis, pour la créature dont Je suis passionné…

Toi, viens Me recevoir, tout de suite…

Vois-tu enfant, l’Amour que tu ressens en ce moment, c’est le don de Dieu à ton âme, don que Je peux faire à l’âme qui Me désire totalement, amoureusement.

Quiconque vit en Moi peut ressentir cet Amour que Je te donne, quoique de façon exclusive à chacun, et donc différente, mais seule l’âme unie à Mon Cœur Divin par la pureté que Je mets en elle, pour peu qu’elle le désire, peut entendre tressaillir Mon Cœur de la sorte.

Réjouis-toi du don de Dieu pour toi, enfant… Tu le dois vraiment.

 

Je désire te parler de ce qu’est le mal, à présent. Le mal est avant tout refus de Dieu, refus de l’Amour infini. L’âme qui accepte le mal se désintéresse de l’amour vrai, ne le désirant ni pour elle ni pour les autres; elle accepte de devenir esclave des attirances de ce monde, se passionnant pour tout ce qui n’est pas saint et engendre le vice: orgueil, convoitise, égoïsme, luxure…

L’âme est libre: personne ne peut lui enlever son désir d’Amour si elle ne le souhaite pas; personne.

Ceux qui désespèrent parce qu’ils ne trouvent pas l’Amour seront sauvés, enfant, toujours, et même s’ils deviennent esclaves du péché: pour peu que le désir d’amour leur reste, Je les sauverai.

Mais Je ne peux sauver ceux qui ne veulent pas et il y en a…

Alors Je demande aux âmes qui M’aiment de toutes leurs forces, de M’aider par leur amour, à donner le cœur que Je désire aux âmes sur le bord du précipice. Par cet amour vrai que Je reçois, Je sauve, par Mon désir infini de M’attirer toutes les âmes afin que pas une ne soit privée du bonheur éternel.

Aux âmes qui M’aiment passionnément, Je ne demande que leur amour dans l’offrande de leur vie à tout ce que J’exige d’elles dans Ma passion amoureuse.

Et si Je permets les souffrances de la croix pour chacun de Mes bien-aimés, Je donne la joie, au plus profond de l’âme, et Je comble de Mon Amour celui qui a partagé avec Moi dans la confiance et l’espérance.

Celui qui demeure en Moi n’aura peur de rien, car Moi, le Christ, Je le consolerai et le comblerai de Mon Amour.

Jésus

Le bonheur sur la terre n’est pas possible humainement parlant mais si le ciel se penche sur l’âme qu’Il aime en la comblant de Son Amour, alors l’âme désireuse de connaître le bonheur du ciel peut le posséder sur la terre, et ce malgré les souffrances qui sont le lot de chacun.

Pour l’âme qui vit en Moi le Christ, sur la terre, Je peux faire des merveilles et la rendre heureuse: c’est le «ciel sur la terre».

 

Dicté le jeudi 8 juin 1995

Quand l’âme se trouve sur le chemin vers Dieu, Je la soutiens de tout Mon Amour: elle trébuche parfois, se blesse et retombe, mais Je la relève toujours.

Si tu as très soif de Moi lorsque tu tombes, appelle-Moi très vite, petite âme, et J’accourrai toujours te sauver et te bénir.

Si tu savais combien le désir de Dieu profond Me fait te donner à profusion tous Mes trésors! Oui, tu commences à l’entrevoir: cela s’appelle la foi.

Vois-tu, lorsque tu M’appelles ainsi, et que tu es tellement certaine en ton cœur que Je ne peux que te répondre, Je Me précipite autour de toi afin de te bénir en te relevant.

Tu sais, enfant,… c’est cela la foi: c’est aimer tellement ton Dieu que tu Le «forces» à venir: Il ne peut rien te refuser lorsque ton âme s’embrase ainsi.

Oui:

aime-Moi
adore-Moi
Respire en Moi
Laisse Mon Amour entrer en toi
Ne pense plus
N’agis plus
Jette ton cœur en Moi
Et Je Suis là.
Apaise ta soif de Moi,
Puise sans peur: J’ai des ressources infinies
d’Amour pour toi.
Laisse-Moi vivre en toi.

 

Voilà: la paix est revenue en toi. Ecoute l’élan passionné de ton âme vers Moi: c’est Moi, le Christ, qui aime en toi ainsi.

Lorsque ton âme Me ressent ainsi, c’est que tu t’es abandonnée à Moi: alors, Je peux te combler de Mes richesses d’Amour.

Cherche à t’abandonner davantage encore…

Cela signifie: ne fais plus rien, si ce n’est Me désirer: alors J’agirai de plus en plus.

Ne M’impose jamais des actes que Je ne te demande pas, aussi «pieux» soient-ils: car ce que tu veux, Je ne le veux pas. Tu en es heureuse? Alors nous sommes heureux tous les deux…

Tu te trouves «fainéante» de ne rien vouloir faire de toi-même? Non, tu es seulement incapable de rien faire qui Me convienne et tu en es ravie; tu as raison: Je suis heureux car Je peux tout faire et te donner.

Cela te fait sourire…

Moi aussi…

Je Me plais en toi car tu es un rien qui M’aime beaucoup!

Jésus

 

 

29 mars 2018