Extrait – Livre de prières dictées par Jésus


Extraits de tous les livres

Livre de prières

Prières du soir

Au Père

O mon Dieu qui m’as donné la vie

Et tout ce que je possède,

Je Te remercie de tous Tes bienfaits

Et Je Te rends grâce pour

Ton immense Amour.

 

A Jésus

O mon Jésus qui me conduis

Avec tant d’Amour et de douceur,

Je Te donne mon cœur

Afin qu’il brûle d’amour pour Toi.

 

A Marie

O Marie, ma Maman céleste

Qui m’accompagnes en toute ma vie

Avec ton amour immaculé et merveilleux,

Je te confie mon âme

Afin que tu la guides vers Jésus.

 

A l’Esprit Saint

O Esprit Saint, Sagesse et douceur,

Qui m’enseignes le chemin de Dieu,

Apprends-moi à faire la volonté de Dieu

Toujours. Amen.

29 mars 2018

Extrait – Jésus commente aux petits l’Évangile de Saint Jean


Extraits de tous les livres

Jésus commente aux petits l’Évangile de Saint Jean

Dimanche 24 mars 1996

Jean le Baptiste

Jésus le Christ te dicte, ce qui se rapporte à Jean I, 1-18

De tout temps était Dieu, de tout temps était Son Essence, Sa Parole, et cette parole de vie était elle-même essence de Dieu et donc Dieu.

Dieu donna naissance à tout ce qui est et vit, de par Son Esprit qui est Amour: l’Amour, de par son être, créa tout ce qui est.

En Dieu, qui est Amour, était la source de toute vie, de toute lumière, de tout bonheur, afin que l’homme soit transparent de Lui. Contre la Lumière, le mal ne prévaut pas. Dieu, de par Son essence, est supérieur à toute ténèbre.

Dieu envoya aux hommes Jean (le Baptiste) qui avait accepté en son âme la Vérité et la Lumière; parce qu’il l’avait acceptée — cette Lumière divine , il témoigna qu’elle fut  —  qu’elle est —, afin d’aider les âmes à croire. Il fut l’instrument de Dieu, transparent de Dieu car éclairé de Sa Lumière.

Le Verbe, Dieu fait chair, venait dans le monde, afin de nourrir et d’abreuver les Siens, ceux qui accepteraient la Lumière. Dieu était dans le monde, et l’avait créé: mais Il fut rejeté et haï, parce qu’Il était Lumière et que l’homme avait accepté la ténèbre. Ceux auxquels Il avait donné vie étaient enfants des ténèbres parce que refusant leur Créateur.

Ceux qui ont ouvert leur coeur à la Lumière, à l’Amour, à la Vie, ceux qui ont désiré la vie et non la mort, ceux-là ont reçu de devenir enfants de Dieu.

Ceux qui ont choisi de reconnaître leur Père, en Dieu, ont reçu la vie (voilà pourquoi Jean écrit: «Ceux qui ne sont pas nés du sang etc…»: cela signifie: ceux qui se reconnaissent fils de Dieu exclusivement).

Dieu S’est fait chair, de par Son Essence divine qu’est l’Amour; aimant au-delà de toute limite Sa création, Il est venu la retirer des mains du mal. Il a abaissé Sa divinité au rang d’homme, afin de le rendre libre à nouveau. Alors, les apôtres (Jean et quelques autres) ont vu Ma Gloire, car Je suis Vérité et Lumière: celui qui accepte la Lumière la voit et elle le pénètre et l’embrase.

Jean (le Baptiste) a rendu témoignage au Christ que Je Suis, car la Lumière que Dieu Mon Père avait déversée en lui, le faisait Me reconnaître au-delà de tout doute. Il a préparé Ma Venue, en clamant que Celui qui arrivait était, de toute éternité, et il clama cela haut et fort car la Vérité était en lui et il reconnut, en Moi, «l’auteur» de ce qu’il avait reçu en son cœur.

Si la loi a été donnée par Moïse, en les commandements de Dieu, Je suis venu apporter la grâce de M’appartenir, la Vérité en illuminant les cœurs qui M’accepteraient, et la Présence de Mon Etre au milieu des hommes qui ne connaissaient Dieu que dans les lois, bien souvent.

Je suis venu ouvrir les cœurs et délivrer les âmes du péché.

Jésus le Christ

(Ecris maintenant ce que tu as compris, enfant: Je t’écoute et te guide..

«Jésus, j’ai compris que Tu es venu sur terre pour nous révéler Ton Cœur et nous avoir auprès de Toi, dans la transparence de notre être entier. J’ai compris que Tu es venu nous délivrer du mal, tant Tu nous aimais; et enfin j’ai compris que Jean-Baptiste T’avait accepté dans son cœur avant de Te connaître en tant qu’Homme; et que c’est cette grâce qu’il a acceptée qui lui a permis de Te servir en T’annonçant aux hommes.»

Eh bien Je te bénis de ce «c’est tout ce que j’ai compris, Jésus»: cela est bien.

Je te bénis.

T’ai-Je dit? Je t’aime amoureusement…

Jésus le Christ

Lundi 25 mars 1996

Jésus le Christ te dicte, au sujet de l’Evangile de Jean: 1,19-34

Il s’agit du témoignage de Jean le Baptiste. Celui-ci devait témoigner de la Vérité que J’avais versée en son cœur. Il a préparé Ma Venue en annonçant que le Messie était là, au cœur du peuple de Dieu.

Je ne Me suis pas rendu témoignage à Moi-même; Je l’ai fait rendre à Jean (le Baptiste) qui était le précurseur destiné de toute éternité par le Père. Il fit ce pourquoi il était né: rendre le chemin droit au Seigneur.

En clamant la vérité acceptée en lui par son âme préparée et pure, Jean acquiesça à la mission que Dieu lui confiait. Il ne vécut que pour Me préparer le chemin en Me rendant témoignage.

Lorsque Jean M’aperçoit, le lendemain, il sait Qui Je suis. Comment le sait-il? Parce que le cœur  pur ouvre en lui le regard de vérité; parce qu’il est droit et a accepté la volonté de Dieu, il voit et sait.

L’Esprit Saint est en lui et le Père lui donne de Le reconnaître sur Moi, le Christ, par un signe visible; mais ce qui a rendu ce signe visible possible, c’est la foi de Jean.

Jean baptise dans l’eau, pour purifier et préparer l’âme à recevoir l’Esprit Saint de Moi. Il obéit ainsi au souffle de l’Esprit que Je pose déjà sur lui, depuis qu’il est.

Lorsqu’il annonce: «C’est Lui, l’agneau de Dieu…», il sait que sa mission est remplie et qu’il va Me laisser la place pour que soit manifestée la Gloire de Dieu. Il a compris, à ce moment précis, que Je lui tends la main, dans cette rencontre de nos cœurs, et que Je vais œuvrer jusqu’au Saint Sacrifice, alors que lui va Me quitter et être anéanti par les hommes dans la croix que Je lui destine.

Il me tend la main, car alors rien ne le séparera plus de Moi; et il Me quitte pourtant, visuellement.

Voici ce que Je désirais te dicter au sujet de ce passage. Je te bénis, et avec toi les âmes d’enfants qui Me comprendront dans ce commentaire que Je te donne.

Jésus le Christ

29 mars 2018

Extrait – Jésus révèle aux siens ce qu’est la Franc-maçonnerie


Extraits de tous les livres

Jésus révèle aux siens ce qu’est la Franc-maçonnerie

Samedi 10 août 1996 – n° 4

Jésus le Christ te dicte, au sujet de ce qui se passe dans Mon Eglise habitée par la franc-maçonnerie.

Pourquoi Me haïssent-ils autant?

Pourquoi se rebellent-ils contre Moi?

Ils ont contrefait Ma voix, et ont singé Mes apôtres en prenant leur vêtement pour se déguiser en agneaux et mieux tromper le monde: ils sont des loups et des chacals, féroces et menteurs: Je ne les laisserai pas détruire Mon Eglise: ils seront mis en pièces par celui même qu’ils ont accueilli — Satan.

Ils ont pris possession des plus hauts «postes» ecclésiastiques, afin de mener Mon Eglise comme ils le veulent, en faisant obéir et disparaître tous ceux qui M’aiment vraiment.

Ils sont menés par Satan, leur chef, et ont occupé les trois places les plus élevées du monde, afin de détruire toute âme.

Dans les jours qui s’en viennent, ils seront exterminés: Ma Main s’abattra sur eux et détruira toute loge, à tel point que ce fléau ne réapparaîtra plus.

Comment vais-Je faire, te dis-tu… Et bien Je purifierai ce monde, l’amenant par la souffrance horrible de la vue de son pêché, à revenir vers Moi ou à disparaître de Ma vue.

Les grands seront pourchassés par les petits, qui, arborant la bannière de Marie, protégés par elle et par tous les anges, ne leur donneront pas de répit tant qu’ils n’auront pas fini de parler en vérité devant eux; poussés par l’Esprit Saint, ils crieront la vérité et rien ne pourra les faire taire. Ils seront de Jésus et de Marie: ce sera leur seul nom.

Alors, levez-vous, Mes petits anges de la terre, lorsque Je vous appelle à Me servir. N’hésitez pas et combattez le dragon, celui qui veut s’approprier le monde: Moi, l’Esprit de Dieu, vous révélerai ce pour quoi vous avez été choisis et vous inspirerai la volonté de Dieu.

Ne baissez pas les bras devant les obstacles qui vous paraissent insurmontables, mais croyez seulement: Dieu, en une âme fidèle, a plus de force que tous les démons réunis. Ne craignez donc pas et pourchassez le singe de Dieu, la franc-maçonnerie, en annonçant ouvertement au monde quelle tromperie elle est et vers quelle mort de l’âme (éternelle) elle entraîne.

Je vous aiderai, Mes petits.

Je te bénis.

Jésus-Christ

Vendredi 16 août 1996 – n° 5

Jésus-Christ te dicte: dans Mon Amour, il n’y a pas de place pour la fausseté, la trahison.

Or, que font les francs-maçons? Ils obturent Mon Saint Sacrifice, en feignant de Me servir ainsi, et prennent Ma place, en se faisant adorer consciemment et quelquefois inconsciemment tant l’esprit est obscurci.

Pour que Je manifeste Mon Amour à une âme, et à travers cette âme, il faut la pureté de conscience: c’est-à-dire une âme qui brûle de regarder la vérité et d’y vivre.

Les francs-maçons traitent avec l’ennemi: ils prêchent l’amour alors que Je ne vis pas en eux, parce qu’ils ne Me désirent pas. Ils prêchent l’amour qui engendre la gloire humaine, et non l’amour désintéressé et pur qui est don de sol.

La plupart des hommes de cette secte arborent comme emblème «aide humanitaire» et ne recherchent que la richesse et les honneurs qui vont leur revenir. Ils travaillent à l’œuvre de Satan et non à la Mienne. Ils courent à la perdition car ils trompent les agneaux en les convainquant qu’ils agissent bien dans le but d’aider les autres.

Mais l’Amour de Dieu est autre: il est don de soi, humble et désintéressé; celui qui aime en Moi hait les honneurs et les richesses; il ne veut que M’adorer et n’a aucune attraction pour les choses d’ici-bas: il s’oublie à l’extrême pour Me servir et Me glorifier.

Je vous le dis, Moi, Jésus-Christ: tant que vous n’abaisserez pas votre orgueil, tant que vous déciderez de dominer le monde par vos passions mauvaises et souillées, il n’y aura pas de place pour vous dans Mon Royaume.

A quoi serviront donc votre richesse, les honneurs que vous recevez, votre goût de plaire aux hommes, lorsque vous serez devant Moi, noirs de votre misère, et que vous verrez Mon incomparable splendeur, faite de pureté, d’humilité, et d’Amour?

Que ferez-vous alors, lorsque, conscients de votre aveuglement volontaire, de votre haine envers Moi, Je vous dirai: vous n’êtes pas Miens?

J’ai beau frapper à votre porte, Je ne vois que méchanceté et vice en vous: vous vous élevez contre Moi, vous accueillez Satan en vos âmes, lui qui a juré de vous faire périr…

Pauvres âmes qui ne voyez pas que l’orgueil de plaire vous amènera dans l’enfer…

Je vous sauverai, mais ce sera par le feu que Je pourrai ramener vos âmes à Moi…

Va, Ma petite enfant, et ne cherche pas à comprendre tout cela. Laisse-Moi Me reposer dans ton âme en te contentant d’écrire avec Moi ce que Je te dicte.

Je te bénis.

Jésus-Christ

Mardi 17 décembre 1996 – n° 6

Jésus-Christ te dicte, au sujet de la franc-maçonnerie. Ecoute et entends, enfant, et soulage-Moi en écrivant Mon Message…

D’ici peu, le «serpent», adepte de la secte franc-maçonnique, va se lever afin d’anéantir des masses d’hommes. Par «anéantir», Je veux dire qu’il va proclamer ouvertement des propos trompeurs et pernicieux; il va induire en erreur des milliers d’hommes, qui, ne s’étant pas mis sous la bannière de Marie, vont courir à leur perte en acceptant le mensonge.

Alors, il faut que tu réveilles les foules; il faut que tu ailles dire partout que le voile va bientôt être levé sur celui qui se cache et travaille dans l’ombre; il va se montrer dans toute son horreur et séduire les foules.

Ne laisse pas cela se faire, enfant… Va, proclame Mon Message en disant aux hommes de ne pas suivre ses enseignements, mais plutôt de rejoindre Marie qui les délivrera et les protégera face au mal.

Le salut sur terre viendra par Marie, car elle reconnaîtra ses enfants et ne les laissera pas s’égarer. Elle défendra la pureté de l’Eglise, que Je lui ai confiée, et saura mettre un terme aux manigances de Satan.

Peu après, Je viendrai, et Mon Règne d’Amour et de Gloire sera, au milieu de tous les hommes de la terre.

Je te bénis. Va.

Jésus-Christ

Jeudi 19 décembre 1996 – n° 7

Jésus-Christ te dicte, au sujet de la franc-maçonnerie.

As-tu vu, lorsque Je viens en France, avec Mon bien-aimé Pierre (Jean Paul Il) comme Je suis haï et repoussé? Cela est «l’esprit» franc-maçon qui travaille à défaire le bien que Je fais — à travers le pape —  en essayant d’éloigner les âmes de Moi. Plus tard, quand tu seras grande, Je te montrerai les dessous de figures d’évêques et de cardinaux, de prêtres et de religieux, qui se disent Miens pour berner les foules et les conduire à l’anéantissement de toute force bonne en elles.

Mais pour l’instant, sache que quiconque rejette Jean Paul Il est dans l’erreur la plus totale, car lui, Mon Pierre, que Je guide en permanence, ne Me fait jamais défaut: il est dans le droit chemin et persévère, malgré la haine de Satan, à faire le bien et à annoncer la Vérité.

Quiconque, en tant que religieux, ose te dire que le pape se trompe, est contre Moi, Jésus-Christ; alors, passe ton chemin s’il ne veut pas revenir vers Moi et laisse-le.

Que les évêques et les personnes hautement placées te rejettent et te persécutent, cela arrivera certainement, car la haine franc-maçonnique tremble devant la Lumière; et cependant ils ne te feront rien, car tant que Je te dirai: «va», tu iras et personne ne te touchera.

Va dans leurs repaires et déniche l’erreur et la perfidie en les révélant aux foules: que chacun sache que Satan est le maître de la franc-maçonnerie et qu’il veut détruire toute vie ainsi.

Ose clamer la vérité haut et fort, parce que Je te l’ai dite, Moi, Jésus-Christ, et que Je veux que tu la donnes au monde pour le sauver.

Personne n’ose s’attaquer à la franc-maçonnerie, manquant de force et d’éléments pour cela. Mais Moi, Jésus-Christ, Je suis la force de l’Amour, et Je triompherai de l’ennemi à travers toi: c’est par le cœur que Je vaincrai: tu verras, enfant.

Maintenant, Je clôture Mon Message d’aujourd’hui en te disant: ose Me servir et ne crains pas, car tout ce que tu donneras est amour et vérité. Je te protégerai et serai ton seul Consolateur. Alors va.

Je te bénis.

Jésus-Christ

 

29 mars 2018

Extrait – Jésus revient dans Sa Gloire – Livre I


Extraits de tous les livres

N° 38 – Dimanche 18 septembre 1994

 

Jésus te dicte:

 

C’est aujourd’hui le jour du Seigneur ton Dieu qui t’aime et t’a donné la vie et tout ce que tu as sur la terre.

Je te bénis en te disant: tu dois donner le dimanche à ton Jésus, qui est Dieu, dans la Sainte Trinité, car ce don que Je te donne: d’être; tu dois en remercier ton Jésus en élevant ton cœur spécialement ce jour où le travail n’empêche pas l’âme de s’approcher de son Créateur.

Chaque dimanche est un jour béni de Dieu: c’est le jour du repos et de la rencontre divine avec les hommes, par l’assistance à la sainte messe.

En glorifiant Jésus le jour du dimanche, en recevant Mon Corps dans la Sainte Eucharistie, tu permets à ton âme de se ressourcer dans Mon Sacré–Cœur , afin de

grandir dans Ma paix et avec Ma bénédiction durant la semaine qui va s’ensuivre.

Ainsi, Je fortifie ton cœur par Mon Amour et Je te guide dans ta vie de chaque jour, afin que tu Me glorifies en faisant Ma volonté qui est : aimer en Dieu.

Je te bénis encore; l’âme qui M’aime grandit dans. Mes bénédictions qui lui apportent force et courage  dans les épreuves de chaque jour.

Peux-tu Me regarder?

Tu es une enfant; et cependant tu es Ma bien-aimée que J’aime parce que tu es tellement enfant tellement que tu Me fais sourire et Me reposes ainsi.

Je te demanderai de M’aider à soutenir les pécheurs, en Me donnant toujours ton cœur simple et innocent, qui Me fait oublier les cœurs de pierre tellement nombreux sur cette terre de ténèbres.

Je désirerais que chaque homme ait un cœur doux et aimant, un cœur d’enfant.., et ainsi, le mal serait vaincu éternellement…

Mais cela n’est pas, et Je devrai faire justice afin de sauver les âmes bonnes qui demeurent; sinon la terre périrait par la folie des hommes; rassure-toi, car cela ne sera pas: Je reviendrai établir Ma nouvelle Eglise (nouvelle = forte et pure) et Je vaincrai le démon et tous les siens, mais cela se fera dans le sang, Ma pauvre enfant, et nombreux seront ceux qui seront responsables…

Prie pour ces démons que sont certains hommes, afin qu’ils se convertissent bien vite, et ouvrent les yeux, afin de s’échapper de l’emprise de Satan sur eux, qu’ils ont accepté en toute liberté.

Prie et veille, Mon enfant.

Je te bénis. Va.

Jésus

 

N° 39 – Lundi 19 septembre 1994

 

Jésus te dicte:

Mon enfant bien-aimée, Je désire de toi que tu Me regardes avec ferveur et foi lorsque Je converse avec toi, toujours, car Je ne te quitterai jamais.

Je te bénis en te disant: Jésus aide toute âme de bonne volonté, avec amour et tendresse.

Mais écoute: le démon te tourmentera beaucoup, comme il le fait en ce moment, car il hait Mes bien-aimés et cherche à les décourager par son venin mortel.

Sache que Satan ne peut rien contre toi, si ce n’est tenter de t’attrister par des doutes et des peurs vaines. Mais il ne peut s’en prendre à toi physiquement, ni à ta famille proche, ni te faire tomber dans ses filets:

Je lui ai interdit.

Ne crains donc plus les démons, car ils n’ont aucun pouvoir sur toi. Il est ton devoir de repousser avec force

leurs assauts, maintenant que tu sais cela: tu le peux, et tu y arriveras avec Mon aide.

Je t’ai dit que Je te désirais heureuse et tu le seras, sur cette terre, Mon enfant, par l’Amour que Je te donnerai avec tendresse.

Ainsi tu grandiras, Ma bien-aimée, en Mon Sacré-Cœur, et tu ne redouteras plus le moindre danger.

Oui, Je t’ai épousée pour l’éternité, et rien ni personne ne te sépareront de ton Jésus qui t’aime.

Je te bénis. Va en Ma paix.

Jésus

29 mars 2018

Extrait – Jésus revient dans Sa Gloire – Livre IV


Extraits de tous les livres

Jeudi 5 août 1999 – n° 19

Jésus-Christ te dicte : Je te bénis.

Enfant, Mes bergers sont peu nombreux. Voilà, pourquoi J’appelle de petites créatures comme toi pour M’aider à nourrir les agneaux.

En ce temps, beaucoup de bergers circulent, qui sont des loups. Et ces loups-là font périr les agneaux en leur donnant du poison pour leur âme.

Comprends-tu pourquoi Je viens demander de l’aide à des petits ?

Pourquoi les hommes ne se repentent-ils pas de tant d’offenses à Ma Gloire ? … Parce qu’ils ne veulent pas croire qu’ils sont dans le mauvais chemin. Ils sont sûrs d’eux parce que l’humilité n’est pas en eux.

Travaille, enfant, à ramener la vérité dans les cœurs. Travaille pour que les hommes ne M’offensent plus ainsi et qu’ils se repentent de leurs péchés. Livre Ma parole, Mon Message : c’est impor­tant.

Chaque fois que tu œuvres pour Moi, Je te bénis. Chaque fois que tu ouvres un cœur par Ma grâce, Je Me réjouis. Alors va pêche les âmes en grande quantité, comme Je te le dirai, afin que le monde ne périsse pas.

Sois pleine d’amour pour Moi, constamment, car ton amour sauve des âmes.

Je te bénis. Ensemble, nous oeuvrerons. Je te le promets.

Jésus-Christ

Jeudi 12 août 1999 – n° 20

Jésus-Christ te dicte Je te bénis.

Quand la joie vient en toi, c’est Mon Esprit Saint qui t’envahit. Il fait cela (venir en toi) quand ton amour et ta foi sont là. Alors, Il peut illuminer ton âme. Quand tu reçois cette joie que tu ressens, marche sans crainte l’Esprit de Dieu est en toi.

Quand tu ne sais pas reconnaître les voies humaines des voies divines, dirige-toi selon Mes conseils si une grande joie t’envahit, avec un amour pour Dieu plus fort, c’est que la voie qui se présente à toi vient de Dieu. Alors, avance sans hésiter.

Les chemins qui viennent de l’homme ne portent pas la vie en eux et éloignent de Moi. Reconnais-les.

Que ton sourire soit toujours là parce que l’Esprit Saint vit en toi. Et que ton regard épanouisse d’autres âmes…

Porte la joie en toi joie de te sentir aimée de Moi, joie de Me porter dans ton cœur.

Quand tu consoleras les âmes, loue-Moi d’agir ainsi à travers toi car Je fais cela par Amour…

Et contemple-Moi toujours autant car c’est ainsi que tu pourras nourrir à ton tour.

Que Ma Puissance se manifeste en toi pour Ma Gloire, petite créature que J’aime tant…

Va. Je te bénis.

Jésus-Christ


Mercredi 21 juillet 1999 – n° 1

Jésus-Christ te dicte Je te bénis.

Voici la suite de cette œuvre-ci, enfant… Je la bénis, Moi, Jésus-Christ.

Ici, Je te ferai connaître Ma Tendresse extrême, que Je porte aussi à chacun de Mes enfants. Mon Cœur se dévoile toujours un peu plus à ton âme, pour que tu vives et respires…

Attends Mon heure, celle à laquelle Je viendrai te chercher, avec joie, car tu auras fait toute Ma volonté, et Mon Cœur de Tendresse habitera en toi.

D’ici là, travaille, dans la joie de Ma Présence, car Je viens proposer Ma Tendresse au monde, à travers toi.

Consume-toi d’amour pour Moi, toujours davantage, car ainsi tu répares pour ceux qui n’aiment pas.

Et puis, sois heureuse dans Mon Cœur divin si présent pour toi. Je veux que tu rayonnes Celui qui vit en toi, Dieu de Gloire et de Majesté.

Continue Mon œuvre, enfant: ne te lasse.pas d’écrire ni de parler. Ce que Je fais est grand … Sois toute-petite et avance.

Je te bénis.

Que Mon Message apporte paix et joie aux âmes qui Me cherchent et M’accueillent.

Jésus Christ

Mercredi 21 juillet 1999 – n° 2

Jésus-Christ te dicte : Je te bénis.

Mon enfant, toi que J’abreuve si fort, écoute : Ma Tendresse est pour chacun, mais peu la désirent de tout leur cœur. Les âmes se découragent vite, par manque de foi.

J’ai besoin que tu M’aides, invitant les âmes à la prière contemplative qui va leur apporter foi, et Ma Tendresse.

Tu seras un exemple pour beaucoup, parce que tu expliqueras que tu es nourrie par Moi, abondamment, dans le silence. Fais cela avec ton cœur.

Dans les temps qui arrivent, beaucoup d’âmes – encore plus que maintenant – vont t’appeler à témoigner. C’est parce que le temps presse, que Je dois nourrir Mes agneaux.

Réponds, selon Mes conseils. Va là où Je te le dis. Et n’aie pas peur. Dieu est avec toi.

Quand tu auras nourri Mon peuple, Je te bénirai. Apprends aux âmes ce que Je t’ai appris. Fortifie-toi en donnant. Je te le deman­de.

Bien-aimée, ta mission a commencé, et déjà les fruits se manifestent. Alors, courage : poursuis ta route.

Que ta foi soit grande en Moi : vois Mes merveilles…

Je suis en toi pour que tu ne fasses pas erreur. Mes anges sont à tes côtés, formant une barrière autour de toi, et Marie tient ta main.

Alors va. Le ciel se réjouit de ce que tu fais pour Dieu. Chante et proclame Ma parole.

Je te bénis.

Jésus Christ

Jeudi 22 juillet 1999 – n° 3

Jésus-Christ te dicte : Je te bénis.

Laisse-Moi te former toujours davantage, en croyant à Ma parole. Écoute-la avec ton cœur pour qu’elle prenne racine en toi.

Maintenant, tu es grande : la confiance a grandi en toi. C’est pour cela que tu vis dans Ma Lumière. Connais toujours plus les secrets de Mon Cœur par ton écoute silencieuse et pleine de foi.

Je t’abreuve sans cesse, par Ma Présence, Ma Tendresse. Qu’elles deviennent fruits en toi pour que tu sois à Mon Image.

Partage Mon Cœur divin toujours plus, en étant pure de cœur. Celui qui est pur de cœur vit dans la Lumière.

Étonne-toi de Mes merveilles pour toi : découvre-les chaque jour: qu’elles remplissent ton cœur de joie.

Pour que tu M’appartiennes totalement, J’ai beaucoup attendu. Aussi, maintenant que tu es Mienne, ne mets jamais de barrières entre nous, par de mauvais doutes par exemple. Fais-Moi confiance pour tout.

Et puis, que ton sourire soit là, car la vie est dans nos cœurs, même quand la tempête gronde au-dehors.

Que ta vie soit don total au monde, suivant ce que Je t’enseigne. Que rien n’arrête ce don…

Va. Ouvre ton cœur toujours plus grand, par ton abandon total. Et sois épanouie.

Je te bénis.

Jésus Christ

29 mars 2018

Extrait – Jésus revient dans Sa Gloire – Livre III


Extraits de tous les livres

N° 16 – Jeudi 3 septembre 1998

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

Ecoute: Mon Amour pour les âmes est tel, que Je suis prêt à pardonner tout péché, à reprendre et à former délicatement toutes celles qui le voudraient. Chaque jour, Je pleure à cause du refus de Dieu de ta génération. Je vois avec douleur les âmes s’en aller vers l’erreur, le mal. Mon Cœur saigne devant tant d’offenses, tant de débris que les hommes sont devenus.

Ma fleur, le temps presse pour ranimer les âmes, les ramener à la Lumière, les faire revivre. J’appelle tous ceux qui le désirent à une nouvelle évangélisation, basée toujours sur Mon Évangile, mais portée au loin par tout homme de bonne volonté, au sein de son entourage et ailleurs.

Cette évangélisation se fera par le cœur. C’est en connaissant Mon Cœur que les âmes reviendront à Moi. C’est en sachant quelle Tendresse Je leur porte qu’elles écouteront Ma Parole.

Aussi, soyez nombreux à propager Mon Message, vous, laïcs, et aussi prêtres. Apportez Mon don de Tendresse dans le monde pour qu’il se convertisse et Me revienne vite. Je serai avec chacun de ceux qui Me serviront ainsi.

Je te bénis, Ma petite enfant. Désire toujours profondément la conversion des âmes et travaille pour Moi…

Jésus-Christ

N° 17 – Ce même jour : Jeudi 3 septembre 1998

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

À peine M’as-tu discerné, que ru Me souris. Cela est l’effet de Ma grâce en toi… Comme Je t’aime de te livrer a l’Amour

Ma bien-aimée, tu dois Me posséder toujours dans ton cœur. sans jamais Me perdre. Cela s’obtient par Ma grâce et par ta foi en elle. Crois toujours à Mon don de grâce et tu recevras beaucoup.

Mes âmes préférées, Je les guide dans Mon Sacré-Cœur en leur offrant tout de Moi. Elles Me connaissent intimement et répandent leur parfum autour d’elles. Elles M’aiment en vérité, sans appréhension et avec beaucoup de foi. Je leur donne Ma Présence et Je leur donnerai autant qu’à toi en ce temps.

Tu sais, Je t’ai privilégiée. Ce don de Ma Présence, peu d’âmes l’ont comme toi, parce que tu as beaucoup demandé et que peu demandent ainsi… Mais Je veux nourrir les âmes qui M’aiment en leur donnant cette Présence sainte, à présent. Osez donc demander et vous vivrez dans Mon intimité.

Maintenant, tu dois croire sans l’ombre d’un doute, a tout ce que Je te donne. Ainsi, tu deviendras parfaite, en écoutant Ma Parole avec tout ton cœur.

Que Ma grâce œuvre en toi et te montre l’infinie Tendresse de Mon Cœur pour que tu sois fidèle et généreuse la vie durant.

Je te bénis. Souris-Moi…

Jésus-Christ

N° 18 – Ce même jour : Jeudi 3 septembre 1998

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis. Dans Mon Cœur, tu entendras l’immensité de l’Amour que Je te porte. Sois toujours à l’écoute de Mon Cœur : Il te nourrit.

Chaque âme a besoin de sentir Mon Amour pour être capable de Me servir parfaitement. Aucune âme ne saurait Me donner tout ce que J’attends d’elle si elle n’est pas venue puiser à Ma source.

Vous tous qui peinez, venez à Moi et J’allégerai vos fardeaux par l’Amour dont Je vous comblerai. N’attendez pas en disant: «ce n’est pas la peine ». Dieu changera vos vies entièrement.

Peu viennent avec foi frapper à Ma porte. Vous vivez sans foi, alors vous ne recevez pas ce que vous demandez. Et vous restez esseulés dans votre misère. Mais si vous osiez M’appeler au secours, par amour, Je vous donnerais la foi et tout le reste.

Pour que vous puisiez en moi, il faut Me désirer, Me connaître. Apprenez à désirer l’Amour qui veut Se révéler à chacun de vous. Alors, vos peines s’en iront.

Comme Je vous aime et combien vous Me manquez… Par votre obstination à Me refuser, vous vivez dans la misère et la détresse… Quand donc viendrez-vous vers Moi?

Je te bénis, Mon enfant. Cherche toujours Mon Visage qui veut tant se révéler à toi. Désire-le de tout ton être, et tu recevras.

Que Mon Cœur te donne toujours Ma joie et Ma paix, pour l’éternité…

Jésus-Christ

N° 19 – Vendredi 4 septembre 1998

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

Ma petite enfant passionnée par Moi. écoute Mon Cœur se déverser en toi. Honore-Moi en accueillant Ma Présence constante: par la foi, tu la recevras.

Ne tombe plus: sois solide sur tes pieds. Je suis là en tout instant et ne veux jamais Me cacher. Seulement. Parfois tu ne restes pas éveillée et tu perds Ma Présence. Pour peu de temps, certes, car Je fonds pour toi et te relève bien vite, mais Je voudrais que ces instants de chute ne soient plus là. Efforce-toi de Me faire confiance, de M’aimer passionnément et en tout moment, et tu ne tomberas plus.

Je te bénis quand tu Me regardes en cherchant Mon visage. Tu es Ma joie, Mon délice, Mon parfum.

Mets-toi toujours sous Mon regard: tu verras que tout devient lumineux alors.

Mon petit agneau, reçois ta paix et ta joie de Moi : toujours. Ne perds jamais un instant de foi Demeure éveillée, en Ma Présence, et tu seras dans la Lumière en permanence.

Sois forte: tu le peux quand tu mets ta confiance en Moi, car alors Je vis en toi.

Je te bénis.

Que tes yeux ne pleurent jamais Mon absence parce que Je veux te donner Ma Présence constante…

Jésus-Christ

 

29 mars 2018

Extrait – Jésus revient dans Sa Gloire – Livre II


Extraits de tous les livres

N° 86 – Ce même jour : Lundi 20 juillet 1998

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

Si tu as foi, Je Me manifeste tout de suite à toi, parce que Je veux te nourrir à chaque instant. Ta foi a grandi et cela est bien.

Amène les âmes à avoir foi en Moi: foi que Je veux leur répondre, les exaucer, leur montrer leur voie. L’âme qui croira cela trouvera sa voie, celle que Je désire pour elle. Elle la reconnaîtra à Ma paix qui viendra dans son cœur.

Si parfois des âmes ne trouvent pas leur voie, c’est qu’elles ne sont pas suffisamment en prière silencieuse devant Moi. C’est parce qu’elles cherchent bien souvent des chemins qu’elles s’im­posent.

Le silence donne Ma parole qui s’enracine dans le cœur. Mais s’il y a du bruit dans votre âme, vous ne pouvez entendre Ma parole. Soyez donc silencieux devant Moi si vous voulez connaître votre voie. Abandonnez-vous avec confiance et Je vous répondrai directement.

Donnez-Moi votre temps, qui M’est précieux. En venant à Moi silencieux et abandonnés, vous recevrez quantité de grâces.

Acceptez que Je vous forme, amoureusement, de sorte que vous repartiez chaque fois pleins de joie et d’espérance. Donnez-Moi vos âmes, que Je les modèle, les fasse vivre.

Je te bénis.

Jésus-Christ

N° 87 – Mardi 21 juillet 1998

Jésus-Christ te dicte:

Je te bénis. Viens écrire avec Moi, que Je te nourrisse…

D’après ce que Je vois, tu ne sais pas toujours Me trouver… Apprends dans Mon Amour: c’est facile: tu n’as qu’à Me laisser faire. Me laisser faire, c’est M’offrir toute ta vie pour que Je te conduise. Je te bénis de Me l’avoir offerte. Mais, pour que tu sentes Ma Présence, il faut que tu aies foi que Je te guide.

Tu manques encore un peu de foi, et tu t’inquiètes, mal à propos. Fais Ma volonté en ne doutant pas: Je bénis tout ce que tu fais.

Sois forte et solide. Sens-toi libre d’agir comme tu le fais car c’est Moi qui te guide. Aie foi en cela.

Maintenant, tu M’as retrouvé. Car Je te conduis. Ne fais pas tant d’efforts mais aie foi en Ma conduite pour toi.

Apprends à être toujours sûre que Je vis avec toi, en chaque instant. Je ne te laisse jamais. Apprends à te sentir heureuse en Moi parce qu’unie à Moi.

Essaie d’être toujours dans Ma paix parce que rien ne doit t’inquiéter.

Je te bénis. Sois bien solide, bien forte: Je te porte.

M’aimes-tu? Alors, sois assurée sur tes pieds: Je te garde.

Jésus-Christ

N° 88 – Ce même jour : Mardi 21 juillet 1998

Jésus-Christ te dicte:

Je te bénis. Avance, à pas de géant, dans la foi que Je t’offre. Mesure l’importance de Mes dons en comprenant comment Je fais tout pour toi.

Quand tu doutes encore de Ma Présence, Je suis triste, car Ma Présence t’est offerte quotidiennement et à chaque seconde qui passe. Tu la perds quand tu doutes. Chasse le doute et vis dans Mon intimité.

Quand tu retrouves Ma Présence, tu es heureuse et Je peux te parler de tout ce que Je désire. Chasse toujours tes doutes: Je veux te donner Ma Présence constante.

Vois-tu comme J’ai affermi ta foi? Remercie-Moi en ne doutant plus. Aie la volonté de ne plus te laisser tomber dans les doutes, et tu vivras heureuse.

Tu sais combien Je t’aime? Ne t’inquiète plus de rien désormais: suis ton chemin avec foi et tu rayonneras Ma Présence.

Comprends comment l’ennemi agit pour te faire perdre Ma Présence. Repousse-le énergiquement et sois accrochée à Moi.

Lorsque tu pars, dans le monde, mets-toi en prière constante pour ne jamais Me quitter. Contemple-Moi dans une foi totale.

Sois dans Ma paix, continuellement, parce que toujours en Ma Présence.

Rayonne-Moi. Souris-Moi. Je suis avec toi. Je te bénis.

Jésus-Christ

N° 89 – Ce même jour : Mardi 21 juillet 1998

Jésus-Christ te dicte:

Je te bénis. Tu vois que la foi rend heureuse? Associée à l’amour, elle vivifie et donne la joie pure dans l’âme.

Apprends à rester dans ce regard de foi qui te repose. Vis ainsi en chaque instant.

Parce que tu es de bonne volonté, Je te donne la foi qui apaise et remplit de plénitude. Acquiers le sentiment que la foi t’apporte: si tu crois, tu ressens Ma Présence en toi.

Sais-tu comme Je suis heureux quand tu t’abandonnes ainsi? Tu vois Ma Lumière et cela Me remplit de joie.

Refais tes forces en Moi car Je ne te veux ni triste ni affaiblie. Courage: tu es sur le bon chemin.

Permets-Moi de t’instruire davantage en comprenant comme Je t’aime. Comprends que Je veux ton bonheur constant pour toi qui Me désires plus que tout.

Tu M’as offert ta vie. Je la prends tout entière. Sois radieuse car Je vais te communiquer Ma Vie en abondance.

Sois Mon petit agneau chéri, plein de joie et de reconnaissance pour ce que Je fais en toi.

Écoute: sois dans la joie de Me savoir si présent en toi, si intime avec toi. Que Ma joie se voit en toi et te repose.

Je te bénis.

Jésus-Christ

 

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 10


Extraits de tous les livres

Dimanche 14 juin 2009 – n°10-11

Soif de Dieu

Viens, Mon petit agneau, contre Mon Sacré Cœur et écoute. Mon Règne dans ton cœur vient comme une eau rafraîchissante et vivifiante qui renouvelle toute âme.

En ce jour de la fête du Saint Sacrement, J’établis plus profondément Mon Règne de Tendresse en toi, parce que J’ai lavé et purifié ton intérieur par la soif.

Il y a quelques années, tu étais en prière chaque nuit, Me contemplant amoureusement ; puis du jour au lendemain, cette perception profonde de Mon Sacré Cœur t’a été voilée. Tu as insisté dans cette oraison nocturne, pleurant malgré Mes Dictées Celui qui Se cachait ainsi… Et la souffrance de cette soif t’a envahie : tu as essayé de tenir debout, avec Ma Grâce, mais une immense fatigue a grandi depuis ce jour à cause de ton désir de Me connaître toujours plus.

Tu as tenu bon et tu M’as servi de ton mieux, défendant la Vérité de l’Evangile avec ténacité, mais ton cœur a pleuré sans cesse, en silence, l’absence de ton Bien-Aimé pourtant si présent, tu le sais.

Peux-tu donc vivre sans percevoir Mon Amour autant que ton cœur le désire ? Non, tu ne peux pas : d’autres le peuvent, mais toi, non : ce désir de ton âme est plus fort que tout en toi, et, non comblé, tu te laisses mourir malgré tous tes efforts pour vivre…

Pourquoi toutes ces années de soif pendant lesquelles Je ne t’ai pas abreuvée selon ton cœur ? Parce que tu vois ainsi que cette soif est source de vie, qu’elle ne meurt jamais dans l’âme qui aime en vérité, qu’elle est plus forte que tout autre désir, et que l’homme qui a soif a un trésor, le trésor qui va lui permettre d’être comblé et de cheminer vers le Ciel.

Cette soif est une grâce divine très grande, car elle permet l’union profonde avec Dieu.

Maintenant, et depuis hier où Je t’ai fait cette grâce de te délivrer de tant de souffrance, Je te donne un nouveau temps à vivre ; celui de Mon Règne d’Amour en toi, avec toi. Je te donnerai à profusion, te révélant à nouveau Mon Visage de Tendresse, plus puissamment qu’auparavant.

Fleur, Je suis venu combler ton âme, dès lors que tu aimes être toute petite et tout en Moi. Je ne suis pas venu te faire souffrir de soif mais te remplir de Mon Amour afin que tu donnes à profusion.

Ma Présence, tu vas la percevoir à présent plus fort qu’au temps de ces premières années de ce charisme. Et elle ne te quittera plus. Je Suis avec toi ainsi pour toute ta vie ici-bas.

Nous témoignerons jusqu’à ta venue dans le ciel de Ma Sainte Tendresse offerte aux âmes de bonne volonté, et Je te promets que tu fermeras les yeux à la vie ici-bas en Me disant : “Jésus, que tu M’as rendue heureuse par Ton Règne en mon cœur !…”

Voilà, petite fleur. Je sais : tu te trouves toute silencieuse…

Regarde…

Je te bénis.                                       Jésus-Christ.

 

Dimanche 14 juin 2009 – n°10-12

Cœur de Tendresse

Je donne Ma Sainte Tendresse à ceux qui ont soif et font silence : Je les purifie et Je viens les combler s’ils accueillent l’humilité de toutes leurs forces.

Je viens montrer mon Cœur de Tendresse à ceux qui veulent Me suivre d’un cœur pur et amoureux.

Si tu Me perçois, dans Ma si grande Tendresse, c’est parce que tu as dit ton grand oui ; Je veux laver le monde par mon Cœur de Tendresse, rayonnant à travers les amoureux de Dieu. Je veux attirer vers Mon Sacré Cœur à travers les âmes rendues fortes pour clamer la Vérité de l’Evangile.

Ces âmes-là, Mes petits apôtres, sont humbles, ne désirant que vivre en Mon Amour. Elles sont simples, joyeuses, en paix, se considérant comme les plus faibles et misérables. Elles ne cherchent que Ma Volonté, Mon Cœur de Tendresse : elles sont Mon Repos et le repos de Marie parce qu’elles sont limpides…

Note de Françoise : « Je vois un pré dans des vallées entourées de collines : Jésus me porte contre Son Cœur en marchant avec une croix lumineuse à la main, suivi par une foule habillée de blanc qui chante, heureuse de l’intimité si profonde avec Lui, dans Sa Tendresse. »

Ma Volonté d’Amour, petite fleur, est de sauver votre humanité, l’attirant dans la Vérité tout entière, l’écartant du péché pour que Je puisse vous apporter paix et amour.

Pour cela, éloignez-vous du bruit des âmes : soyez amoureux de Dieu, enflammés par le Saint Esprit, silencieux et humbles comme Marie.

Que votre vie quotidienne soit emplie d’intimité avec Moi parce que vous êtes adorateurs en vérité. Dès lors, ne vous souciez pas du bruit du monde mais laissez-vous nourrir par Ma Tendresse et donnez-la avec toute la Vérité de l’Evangile à ceux que Je vous envoie.

Voilà Mon Règne d’Amour qui vient, par Mes tout-petits. Confiance absolue pour ceux qui M’accueillent ainsi, de tout leur cœur.

Fleur :

– Simplicité de vie, de paroles, de pensée ;

– Joie profonde dans la paix et le silence intérieurs,

– Petitesse qui vient de ton union avec Mon Cœur,

– Amour de ton âme si assoiffée : amour qui se dilate toujours plus.

 

La souffrance ? Tu Me la donnes. Je veux être ton Consolateur de chaque instant. Je renverserai toute épreuve, tout mal ; Je t’aiderai en chaque détail, solutionnerai tout problème, écarterai tout démon.

Je veux te consoler au-delà de tes espérances.

Je Suis l’Amour qui vient régner en toi.

Souris-Moi.

Je te bénis.

Jésus-Christ.

 

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 9


Extraits de tous les livres

Mercredi 11 octobre 2006 — n° 9-1

Le temps du Retour

Accueille Mon Message d’Amour, écris pour tes frères…

Voici le temps de Mon Retour. Tant d’âmes M’ont prié et supplié de venir au secours de l’humanité pécheresse…

Tant d’autres ont préféré fuir Mes commandements d’Amour, s’enfonçant toujours plus dans le péché…

Mais voici l’aube de Mon Retour, et Mon Retour.

Je ranimerai les âmes fatiguées par tant de combats contre les ténèbres, Je leur insufflerai une force nouvelle ainsi qu’un débordement de joie divine. Elles M’ont suivi et tout offert, elles se sont abandonnées à Ma Volonté, acceptant parfois de tout perdre pour Moi…

Ces âmes-là Me verront: Je les visiterai afin qu’elles soient réparées, renouvelées par Ma sainte Tendresse.

Vois-tu, fleur, le combat contre le mal touche à sa fin: Je viens avec Mes anges renverser tout mal. Ce sera un temps de paix.

Chacun devra bien sûr choisir toute sa vie le chemin de l’Amour ou celui de la perdition, mais cette guerre horrible que vous traversez en ce moment sera terminée.

Oui, voici que Je viens,

Dans la Lumière,

Et tous sauront que Je Suis.

Courage, petite fleur. Ton travail d’amour porte des fruits. Et bientôt, notre fondation aura vu le jour…, prête pour accueillir ceux qui se seront repentis devant le Signe de la Croix.

Alors, œuvre, ne te lasse pas d’écrire ni de parler. Tu verras Ma Gloire.

Obéis joyeusement à Mon Saint-Esprit qui œuvre en toi, et souris: tu Me glorifies ainsi.

Je te bénis, Moi, Jésus-Christ, ton Dieu d’Amour et de Tendresse.

Mercredi 11 octobre 2006 n° 9-2

Prière communautaire

(à Paris)

Mes enfants bien-aimés, Je vous réunis aujourd’hui pour vous fortifier par les dons de Mon Esprit Saint qui sont offerts aux âmes de bonne volonté qui d’un seul cœur viennent intercéder pour votre humanité, et spécialement pour votre pays, votre région.

Que chacun, en ce temps de prière, se mette à l’écoute de Mon Cœur de Tendresse, avec un cœur empli de paix, de confiance, d’abandon.

Si Je vous appelle à prier pour votre région, c’est pour vous nourrir, tous, individuellement et ensemble; c’est pour vous sauver et vous protéger, car Dieu est las de tant d’abominations commises ici.

Je voudrais faire de chacun une petite lumière pour ses frères, et de tous ici réunis un phare pour votre temps.

Il suffit que vous ouvriez la porte de votre cœur, acceptant le silence intérieur, fuyant tant de pensées inutiles et mauvaises, et désirant brûler d’amour pour votre Dieu trois fois Saint. Lorsque vous M’offrez vos intentions de prière, que ce soit par l’inspiration du Saint-Esprit, afin que votre prière soit large et profonde, dépassant vos désirs personnels.

Demandez au Saint-Esprit de vous apprendre à prier, et laissez vos préoccupations. Alors vous connaîtrez la joie de la vraie prière car Je descendrai dans vos cœurs.

Offrez-moi le chapelet de la sainte Miséricorde, afin que Mon Cœur puisse se déverser en chaque âme, afin que les pécheurs s’abaissent et se repentent de tant d’offenses, blasphèmes, sacrilèges… Si vous saviez, enfants, combien d’âmes

se dirigent vers la douleur éternelle… Priez pour qu’elles reviennent à la Vérité qui a été inscrite au plus profond de la conscience de toute créature.

Les âmes ont tourné le dos à Ma Miséricorde, la bafouant, et croyant que Je peux descendre dans un cœur sordide, sali par l’horreur du péché….

Priez pour que la Colère du Père s’apaise; offrez-vous dans l’amour et l’humilité. Témoignez à vos proches…

Puis louez-Moi car Je viens guérir et sauver vos âmes, si vous le voulez profondément, avec foi.

Louez-Moi parce que Dieu vous aime et vous donne tant de grâces pour grandir et vous épanouir.

Louez-Moi car la louange guérit; l’amour guérit…

Réunissez-vous ainsi chaque mois, vous que J’appelle «messagers de Ma Tendresse».

Jusqu’en juin — jusqu’à l’été prochain, il y a neuf fois; le temps de vous rassembler neuf fois, pour M’offrir une neuvaine de prières pour sauver votre pays de tant de malheurs qui viennent à cause des péchés commis1

Priez, et Je vous garderai en Ma sainte protection, vous élevant dans Mon Cœur uni à celui de Marie.

Et puis, adorez… et vous Me rencontrerez.

Je vous bénis.

Jésus-Christ

 

  1. Jésus invite chaque année les «messagers de la Tendresse» à prier, adorer, louer, dans des neuvaines pour nos pays.

 

Mercredi  1er novembre 2006 — n° 9-3

Annoncer la Parole

En ce beau jour de fête de tous les saints, offre-Moi encore ton oui, plus totalement, afin que Je te conduise toujours plus, vers le ciel, ta demeure en Mon Cœur.

Lorsque tu Me regardes, te sentant si dépourvue, et espérant totalement en Moi, tu Me glorifies, Me laissant te nourrir en abondance…

Partage avec Mes petits ce que J’ai à te dire…

Dans chaque existence humaine, il y a une conscience libre, une âme qui se déclare pour Dieu ou se rebelle…

L’âme grandit lorsqu’elle choisit réellement la Volonté de Dieu. Tant qu’elle ne L’a pas choisie, elle erre ça et là, à la merci des tentations du mal. Elle végète alors, stoppant sa croissance par orgueil.

Je ne peux élever une âme que lorsqu’elle Me choisit librement, acceptant l’Amour et rejetant le péché.

Comprends-tu que Je ne peux conduire les âmes qui Me refusent ou qui Me choisissent «à moitié»?

Tant qu’une âme ne s’abaisse pas, prenant conscience de son péché, Je ne peux venir en elle. Je frappe à la porte mais elle Me laisse à l’extérieur…

Comment alors peut-elle se convertir? Par la prière et le témoignage de ceux qui M’ont dit oui, et parfois grâce à des épreuves qui lui donnent de se remettre en question.

Si Je te dis cela, c’est pour que tu clames Ma Parole de Vérité, à travers Mon Message de Tendresse que Je te révèle depuis bientôt treize ans.

 

«Sois le précurseur de Ma Venue dans les cœurs et dans la Gloire» t’ai-je dit alors… Cela veut dire que tu dois préparer Ma Venue en appelant les âmes au repentir, seule porte qui Me permette de les sauver.

Ne sois pas faible devant les âmes qui refusent Ma Volonté: sinon comment leur parlerai-Je? Comment les sauverai-Je? J’ai besoin de t’utiliser pour dénoncer le mal qui conduit à la perdition, et offrir le salut.

Fleur, il n’est plus temps d’attendre sans rien faire — pour les Miens — que les âmes choisissent le chemin de Vérité. J’ai besoin de serviteurs qui n’aient pas peur d’annoncer Ma Parole, car bientôt il sera trop tard.

Permets-Moi d’œuvrer en toi. Je te le demande.

Parle à tes frères. Tu ne peux attendre, comme beaucoup d’entre les Miens qui disent: «le chemin se fera peu à peu dans cette âme». C’est maintenant qu’il faut aider votre Dieu trois fois Saint pour parler aux âmes.

Chacun a sa mission, fleur, et la tienne est de parler pour Moi, vivant ainsi les Béatitudes… Car ceux qui vivent dans le péché n’aiment pas la Lumière…

Mais parle, pourtant, et ne t’afflige pas des persécuteurs. Un jour, ils plieront…

Travaille là où Je t’appelle: tu as toute force pour cela. Je te bénis.

Jésus-Christ

13

Mardi 7 novembre 2006 — n° 9-4

Jésus, Roi du cœur

Tu Me glorifies lorsque tu t’abandonnes à Mon Sacré-Cœur, sous Mon Regard, acceptant de ne pas comprendre toutes Mes Voies, mais confiante comme un enfant…

Je brûle de t’embraser davantage du Feu de Mon Saint-Esprit. Je brûle de transformer vos intérieurs afin que vous viviez et soyez élevés dans Ma Gloire.

La contemplation silencieuse te nourrira par Mon Saint-Esprit qui descend dans un cœur à l’écoute.

Oui, ton Dieu d’Amour trois fois Saint est Roi de ton cœur, Ma fleur, heureux que tu Lui laisses toute place.

Souris donc et avance au milieu de ce monde de ténèbres, afin d’y porter la Vie, que Je Suis.

Je te bénis amoureusement.

Jésus-Christ

 

 

29 mars 2018

Extrait – Messages de Conversion des Cœurs – Tome 8


Extraits de tous les livres

Clarté dans la vie spirituelle

L’âme qui vit en Moi, intime avec Moi, grandit dans la Lumière qui est Mon Esprit Saint.

Par le silence, l’abandon, l’humilité, l’âme acquiert l’équilibre, dans sa vie, permettant au Saint-Esprit de tout purifier, éclairer, par Sa Sagesse.

Si vous êtes intimes avec Moi, vous devenez sages, car Dieu vient habiter en vous, largement, épanouissant tout en vous, vous rendant à Son Image.

Une authentique vie spirituelle vous permettra de rayonner la plénitude de vie autour de vous. Car l’Esprit de Conseil, de Force, de Sagesse, et des autres dons sacrés, rétablira en vous ce qui est blessé, abîmé, ou erroné.

Celui qui vit dans la Lumière de Dieu n’a plus de place pour le chagrin, la tourmente, ou d’autres problèmes dans son esprit. Car Dieu guérit, Dieu est Lumière.

Permettez à Mon Esprit Saint de réparer ce qui doit l’être, dans votre vie, afin que vous deveniez épanouis, solides, et ancrés dans la foi véritable et vivante.

Que votre vie spirituelle soit limpide: si elle est parcourue de trouble, de ténèbres, c’est que vous n’êtes pas encore devenus comme des enfants, simples et abandonnés entre les Mains du Père.

Lorsque vous priez, désirant Me donner la première place, vous devez accepter que Je vous purifie de tout ce qui est ténèbre. Car Dieu habite les cœurs abandonnes et confiants en Sa Sainte Tendresse et en Sa Sainte Miséricorde.

Si vous voulez M’être unis profondément, vous devez aussi découvrir la petitesse spirituelle, qui consiste ù se laisser former dans le silence intérieur, sans chercher à conduire vous-mêmes la barque.

Etre petit spirituellement, c’est être en paix sous Mon Regard constant, vaquant aux occupations que votre humanité demande, et devenant des enfants purs et sans tourments.

Osez vous laisser conduire par Dieu, et prenez la main de votre Maman Marie, qui a su si bien adorer et resplendir dans toute Sa vie ici-bas.

Alors, vous serez sur le chemin de la Vérité, devenus vivants par Mon Saint-Esprit qui brûlera tout bruit, toute ténèbre en vous. Vous serez fortifiés, et alors vous pourrez proclamer l’Evangile parce que vous le vivrez.

Je vous bénis, vous qui M’écoutez.

Jésus-Christ

 

Mercredi 9 novembre 2005 n°8-19

Jésus-Christ te dicte: Je te bénis.

La foi

Fleur, avance dans la foi, cette grâce si merveilleuse que vous donne le Père pour vous unir à Lui profondément…

La foi fera vibrer ton cœur, te donnant d’aimer davantage, dans la joie de connaître Dieu intimement.

Reçois l’Esprit Saint avec foi: alors tu exulteras de joie en tout temps.

Dieu te donne la foi. Ensuite, c’est à toi de l’accueillir, de la faire grandir par ton oui.

La foi te donne de vaincre toute ténèbre, parce qu’elle permet à Dieu de t’exaucer dans ta prière pour tous…

Prie le Saint-Esprit, abondamment, pour qu’il te vivifie, te rendant lumineuse, te découvrant les trésors qu’il apporte aux petits qui croient.

Lorsque tu Me souris, Je te bénis. Si tu Me perçois si fort, allant jusqu’à Me sourire ainsi, c’est parce que Je t’ai donné la foi et qu’elle a grandi en toi, permettant que tu Me contemples ainsi.

Ose croire plus largement encore: Je désire tant te donner pour que tu offres à ton tour.

Vois-tu comment Dieu te rend vivante? Par la foi accueillie humblement, amoureusement.

Pour que la foi grandisse, il faut un cœur épris de silence, afin que le Saint-Esprit puisse vous nourrir de Sa divine Rosée qui est Lumière.

Fleur, aide les âmes à goûter ce silence adorateur, pendant lequel l’esprit ne fait plus le moindre bruit, laissant la place de l’écoute pour le Saint-Esprit qui vient alors vous nourrir…

Foi et paix, car Dieu votre Créateur vous protège, vous garde, vous donne sans compter.

Que votre foi soit réelle, vivante; et elle le sera en chassant tout ce qui est tristesse, abattement, bruit: tout cela vient par votre esprit que vous ne laissez pas assez silencieux pour Me rencontrer.

Mais si vous acceptez de vous abaisser, ordonnant à votre esprit de cesser de raisonner, de bavarder, alors vous goûterez les dons de Mon Saint-Esprit qui feront irruption en vous par votre foi d’enfant.

Soyez heureux de Me recevoir dans vos cœurs, dans Ma si grande Tendresse, car Je viens vous offrir de vivre en goûtant l’Evangile.

Je vous bénis.

Jésus-Christ

29 mars 2018