Extrait – Jésus révèle aux siens ce qu’est la Franc-maçonnerie


Extraits de tous les livres / jeudi, mars 29th, 2018

Jésus révèle aux siens ce qu’est la Franc-maçonnerie

Samedi 10 août 1996 – n° 4

Jésus le Christ te dicte, au sujet de ce qui se passe dans Mon Eglise habitée par la franc-maçonnerie.

Pourquoi Me haïssent-ils autant?

Pourquoi se rebellent-ils contre Moi?

Ils ont contrefait Ma voix, et ont singé Mes apôtres en prenant leur vêtement pour se déguiser en agneaux et mieux tromper le monde: ils sont des loups et des chacals, féroces et menteurs: Je ne les laisserai pas détruire Mon Eglise: ils seront mis en pièces par celui même qu’ils ont accueilli — Satan.

Ils ont pris possession des plus hauts «postes» ecclésiastiques, afin de mener Mon Eglise comme ils le veulent, en faisant obéir et disparaître tous ceux qui M’aiment vraiment.

Ils sont menés par Satan, leur chef, et ont occupé les trois places les plus élevées du monde, afin de détruire toute âme.

Dans les jours qui s’en viennent, ils seront exterminés: Ma Main s’abattra sur eux et détruira toute loge, à tel point que ce fléau ne réapparaîtra plus.

Comment vais-Je faire, te dis-tu… Et bien Je purifierai ce monde, l’amenant par la souffrance horrible de la vue de son pêché, à revenir vers Moi ou à disparaître de Ma vue.

Les grands seront pourchassés par les petits, qui, arborant la bannière de Marie, protégés par elle et par tous les anges, ne leur donneront pas de répit tant qu’ils n’auront pas fini de parler en vérité devant eux; poussés par l’Esprit Saint, ils crieront la vérité et rien ne pourra les faire taire. Ils seront de Jésus et de Marie: ce sera leur seul nom.

Alors, levez-vous, Mes petits anges de la terre, lorsque Je vous appelle à Me servir. N’hésitez pas et combattez le dragon, celui qui veut s’approprier le monde: Moi, l’Esprit de Dieu, vous révélerai ce pour quoi vous avez été choisis et vous inspirerai la volonté de Dieu.

Ne baissez pas les bras devant les obstacles qui vous paraissent insurmontables, mais croyez seulement: Dieu, en une âme fidèle, a plus de force que tous les démons réunis. Ne craignez donc pas et pourchassez le singe de Dieu, la franc-maçonnerie, en annonçant ouvertement au monde quelle tromperie elle est et vers quelle mort de l’âme (éternelle) elle entraîne.

Je vous aiderai, Mes petits.

Je te bénis.

Jésus-Christ

Vendredi 16 août 1996 – n° 5

Jésus-Christ te dicte: dans Mon Amour, il n’y a pas de place pour la fausseté, la trahison.

Or, que font les francs-maçons? Ils obturent Mon Saint Sacrifice, en feignant de Me servir ainsi, et prennent Ma place, en se faisant adorer consciemment et quelquefois inconsciemment tant l’esprit est obscurci.

Pour que Je manifeste Mon Amour à une âme, et à travers cette âme, il faut la pureté de conscience: c’est-à-dire une âme qui brûle de regarder la vérité et d’y vivre.

Les francs-maçons traitent avec l’ennemi: ils prêchent l’amour alors que Je ne vis pas en eux, parce qu’ils ne Me désirent pas. Ils prêchent l’amour qui engendre la gloire humaine, et non l’amour désintéressé et pur qui est don de sol.

La plupart des hommes de cette secte arborent comme emblème «aide humanitaire» et ne recherchent que la richesse et les honneurs qui vont leur revenir. Ils travaillent à l’œuvre de Satan et non à la Mienne. Ils courent à la perdition car ils trompent les agneaux en les convainquant qu’ils agissent bien dans le but d’aider les autres.

Mais l’Amour de Dieu est autre: il est don de soi, humble et désintéressé; celui qui aime en Moi hait les honneurs et les richesses; il ne veut que M’adorer et n’a aucune attraction pour les choses d’ici-bas: il s’oublie à l’extrême pour Me servir et Me glorifier.

Je vous le dis, Moi, Jésus-Christ: tant que vous n’abaisserez pas votre orgueil, tant que vous déciderez de dominer le monde par vos passions mauvaises et souillées, il n’y aura pas de place pour vous dans Mon Royaume.

A quoi serviront donc votre richesse, les honneurs que vous recevez, votre goût de plaire aux hommes, lorsque vous serez devant Moi, noirs de votre misère, et que vous verrez Mon incomparable splendeur, faite de pureté, d’humilité, et d’Amour?

Que ferez-vous alors, lorsque, conscients de votre aveuglement volontaire, de votre haine envers Moi, Je vous dirai: vous n’êtes pas Miens?

J’ai beau frapper à votre porte, Je ne vois que méchanceté et vice en vous: vous vous élevez contre Moi, vous accueillez Satan en vos âmes, lui qui a juré de vous faire périr…

Pauvres âmes qui ne voyez pas que l’orgueil de plaire vous amènera dans l’enfer…

Je vous sauverai, mais ce sera par le feu que Je pourrai ramener vos âmes à Moi…

Va, Ma petite enfant, et ne cherche pas à comprendre tout cela. Laisse-Moi Me reposer dans ton âme en te contentant d’écrire avec Moi ce que Je te dicte.

Je te bénis.

Jésus-Christ

Mardi 17 décembre 1996 – n° 6

Jésus-Christ te dicte, au sujet de la franc-maçonnerie. Ecoute et entends, enfant, et soulage-Moi en écrivant Mon Message…

D’ici peu, le «serpent», adepte de la secte franc-maçonnique, va se lever afin d’anéantir des masses d’hommes. Par «anéantir», Je veux dire qu’il va proclamer ouvertement des propos trompeurs et pernicieux; il va induire en erreur des milliers d’hommes, qui, ne s’étant pas mis sous la bannière de Marie, vont courir à leur perte en acceptant le mensonge.

Alors, il faut que tu réveilles les foules; il faut que tu ailles dire partout que le voile va bientôt être levé sur celui qui se cache et travaille dans l’ombre; il va se montrer dans toute son horreur et séduire les foules.

Ne laisse pas cela se faire, enfant… Va, proclame Mon Message en disant aux hommes de ne pas suivre ses enseignements, mais plutôt de rejoindre Marie qui les délivrera et les protégera face au mal.

Le salut sur terre viendra par Marie, car elle reconnaîtra ses enfants et ne les laissera pas s’égarer. Elle défendra la pureté de l’Eglise, que Je lui ai confiée, et saura mettre un terme aux manigances de Satan.

Peu après, Je viendrai, et Mon Règne d’Amour et de Gloire sera, au milieu de tous les hommes de la terre.

Je te bénis. Va.

Jésus-Christ

Jeudi 19 décembre 1996 – n° 7

Jésus-Christ te dicte, au sujet de la franc-maçonnerie.

As-tu vu, lorsque Je viens en France, avec Mon bien-aimé Pierre (Jean Paul Il) comme Je suis haï et repoussé? Cela est «l’esprit» franc-maçon qui travaille à défaire le bien que Je fais — à travers le pape —  en essayant d’éloigner les âmes de Moi. Plus tard, quand tu seras grande, Je te montrerai les dessous de figures d’évêques et de cardinaux, de prêtres et de religieux, qui se disent Miens pour berner les foules et les conduire à l’anéantissement de toute force bonne en elles.

Mais pour l’instant, sache que quiconque rejette Jean Paul Il est dans l’erreur la plus totale, car lui, Mon Pierre, que Je guide en permanence, ne Me fait jamais défaut: il est dans le droit chemin et persévère, malgré la haine de Satan, à faire le bien et à annoncer la Vérité.

Quiconque, en tant que religieux, ose te dire que le pape se trompe, est contre Moi, Jésus-Christ; alors, passe ton chemin s’il ne veut pas revenir vers Moi et laisse-le.

Que les évêques et les personnes hautement placées te rejettent et te persécutent, cela arrivera certainement, car la haine franc-maçonnique tremble devant la Lumière; et cependant ils ne te feront rien, car tant que Je te dirai: «va», tu iras et personne ne te touchera.

Va dans leurs repaires et déniche l’erreur et la perfidie en les révélant aux foules: que chacun sache que Satan est le maître de la franc-maçonnerie et qu’il veut détruire toute vie ainsi.

Ose clamer la vérité haut et fort, parce que Je te l’ai dite, Moi, Jésus-Christ, et que Je veux que tu la donnes au monde pour le sauver.

Personne n’ose s’attaquer à la franc-maçonnerie, manquant de force et d’éléments pour cela. Mais Moi, Jésus-Christ, Je suis la force de l’Amour, et Je triompherai de l’ennemi à travers toi: c’est par le cœur que Je vaincrai: tu verras, enfant.

Maintenant, Je clôture Mon Message d’aujourd’hui en te disant: ose Me servir et ne crains pas, car tout ce que tu donneras est amour et vérité. Je te protégerai et serai ton seul Consolateur. Alors va.

Je te bénis.

Jésus-Christ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *