Message de Jésus pour Noël dicté à Françoise le 12 décembre 2019

Jeudi 12 décembre 2019

Mes enfants bien-aimés, Je Suis comme un Mendiant d’amour devant vous, attendant jour après jour que vous ouvriez votre cœur à Mon Amour qui, seul, peut vous vivifier, vous rendre vie au milieu des tracas de ce monde.

Je ne suis pas loin de vous : Je suis tout proche, M’étant fait tout petit pour que vous ne Me craigniez pas. Ouvrez simplement votre cœur, sachant que Je partage tout de vos vies, au quotidien, avec amour. Je suis heureux lorsque vous Me permettez de vous conduire par Mon Saint Esprit, chaque jour de votre vie, afin que vous choisissiez toujours plus le bien, et chassiez le mal.

Je Suis là, tout petit, pour vous partager Mon Amour, Mon Sacré Cœur, pour vous élever avec tendresse vers les profondeurs de l’Amour, afin que vous-même deveniez amour.

Remettez l’amour au centre de vos vie : pour Dieu d’abord, puis pour ceux que vous rencontrez. Ainsi seulement vous retrouverez ce que le Créateur vous a offert à votre naissance : l’intelligence du cœur.

Je n’ai de cesse de vous appeler, avec Marie, Ma Sainte Mère, et cela uniquement parce que Dieu veut Sa créature vivante et épanouie. Osez vous approcher de Moi, Me confiant votre misère dans ce si beau sacrement de réconciliation que Je vous ai offert. Et accueillez-Moi, avec simplicité, avec amour, dans votre cœur, en ce temps de Noël, afin de cheminer à présent dans la joie de Mon Sacré Cœur de Tendresse.

Apprenez à Me connaitre comme un enfant, et Je vous promets la guérison de bien des maux.

Tous Je vous bénis, en ce soir de Ma Nativité qui vient.

Jésus-Christ

Un autre Message de Jésus donné en 1996

Lundi 23 décembre 1996

Jésus-Christ te dicte:

Je veux te parler de Ma nativité, aujourd’hui.

Le sens que l’on donne à la fête de Noël, à l’anniversaire de Ma Venue au monde, est bien souvent un sens historique; c’est un souvenir, pour de nombreuses personnes chrétiennes, et rien de plus.

Alors Je veux te dire cela à toi, Ma petite «fiancée», et tu le diras au monde…

Chaque «Noël», Je redescends sur la terre, dans les cœurs de ceux qui M’aiment et Me désirent. Chaque «Noël», Je redescends avec Marie dans la crèche qui M’est offerte; Ma crèche, en toi, c’est le désir si fort de ton cœur de Me percevoir, de Me connaître, de M’aimer davantage; c’est ta soif sans cesse renouvelée qui attend l’eau vive. Ma crèche, en toi, c’est ton amour d’enfant qui n’a d’yeux que pour Ma tendresse, alors que tant d’autres regardent les repas de famille, les lumières, les richesses, les souvenirs.

Toi, tu n’as pas d’attrait pour les guirlandes, ni les cadeaux, ni la nourriture, ni les rencontres familiales; J’ai déjà eu bien du «mal» à te faire installer cette petite crèche dans ta maison (!), car ton cœur est en Moi, et pas même dans les représentations de la crèche.

(Mais cela est bien pour tes enfants, une crèche dans ta maison, tu sais? (!))

Alors, vois-tu, J’ai décidé, cette année, que Je M’installerai définitivement dans la crèche que tu M’offres — ton cœur d’enfant — et que Je ne la quitterai plus. Je te donnerai autant de tendresse que tu voudras, et toi, tu ne Me quitteras plus.

A présent, il faut que Je t’explique quelque chose; lorsque Je suis venu sur la terre, il y avait Marie, pour M’accueillir; alors, il faut que tu laisses entrer Marie au fond de ton cœur pour qu’elle te donne de M’accueillir entièrement.

Oui, enfant, tu es à Marie parce que tu lui as vraiment donné ton cœur…, alors apprends à la connaître dans les désirs de ton cœur pour Moi, Jésus-Christ. Apprends à reconnaître que c’est elle qui t’inspire une passion sans bornes pour Moi, et comprends que tout son amour de Mère est de te diriger vers Moi.

Puis, lorsque tu as compris cela, accueille-nous tous deux, dans la paix, le soir de «Noël».

Jésus et Marie se font une joie de pénétrer dans ta demeure qui est véritablement attente du Sauveur. Tu dois comprendre que chaque année, Ma nativité est vraiment répétée dans tous les cœurs qui M’attendent; mais ceux qui vivent Ma Venue au monde comme un souvenir à célébrer, une fête familiale, ceux-là ne sont pas une crèche pour Moi: ils Me ferment la porte de leur demeure.

Je n’ai pas besoin de guirlandes, de lumières, et de bons repas de famille: J’ai besoin d’amour, de la chaleur du cœur; J’ai besoin que vous M’accueilliez comme Marie, Joseph, les anges et les bergers M’ont accueilli: tout simplement, avec tendresse, avec joie aussi, car Je viens habiter votre demeure pour vous donner la vie.

Jésus-Christ